Vin : l'AOC "Bourgogne Dijon" bientôt sur le marché ? "Il pourrait devenir aussi prestigieux que le Côtes de Nuits"

L'AOC "Bourgogne Dijon" est sur la bonne voie. La nouvelle appellation pourrait devenir aussi prestigieuse que le Côtes de Nuits, c'est en tout cas le souhait de l'association des vignerons de Bourgogne.

Dijon aura-t-elle bientôt sa propre appellation d'origine contrôlée (AOC) ? C'est en tout cas le souhait de François Rebsamen et de l'association des vignerons de Bourgogne. Lors d'une conférence de presse ce vendredi 20 octobre 2022, le maire de Dijon a fait savoir que le projet était en cours de validation auprès de l’Institut national de l'origine et de la qualité (INAO).

Quels territoires concernés ?

Les Dijonnais pourraient donc bientôt voir des bouteilles de vin avec l'appellation "Bourgogne Dijon", mais quels sont les territoires concernés par cette appellation ? Dijon bien sûr, avec les domaines bien connus de La Cras, du Montrecul, des Valendons, des Marcs d'Or et de la Rente Giron.

Mais la capitale des Ducs n'est pas la seule concernée dans le projet puisqu'une implantation est prévue dans des communes alentours, à savoir Corcelles-les-Monts, Plombières, Talant et Daix. Jean-Luc Theuret, le président de l'association des vignerons de Bourgogne, parle de 3 à 7 hectares d'implantation par an, et cela devrait augmenter dans les prochaines années. 

Les conditions pour obtenir cette appellation 

Le dossier a été transmis à l'INAO et plusieurs éléments doivent être pris en compte pour obtenir l'AOC "Bourgogne Dijon". Il faut d'abord s'assurer que le secteur a été une terre de production viticole reconnue et renommée par le passé. Un point sur lequel Jean-Luc Theuret se montre assez confiant. "Au 6ème siècle, Dijon était déjà connue pour produire un vin d’extrême qualité. À la fin du 19ème siècle, le syndicat viticole le plus important au monde se trouve à Dijon. Nous avons une multitude de documents qui prouvent que notre ville est une terre de Vin", assure-t-il. 

Par cette appellation, nous voulons faire renaître l'histoire prestigieuse du vignoble dijonnais.

François Rebsamen

Maire de Dijon

Il est également question de la qualité des sols. Ils doivent avoir les caractéristiques géologiques et pédologiques pour recevoir ce type de plan. Là encore, "l'ensemble des études montrent que la qualité des sols est similaire à ce qui se fait de mieux en Côte-d'Or", selon le président de l'association des vignerons de Bourgogne. 

Quel intérêt pour un vigneron ?

Pour que l'appellation soit validée, il doit y avoir un intérêt économique à rejoindre cette AOC. Pour Jean-Luc Theuret, les 21 vignerons ont de bonnes raisons d'inscrire "Bourgogne Dijon" sur leur bouteille de vin. "Ça permet d’identifier son vin avec une zone de production historiquement reconnue. Les vignerons vont se différencier par rapport aux autres. De plus, on est sur un territoire extrêmement réduit, il n’y a pas beaucoup de possibilités de planter, et sur Dijon on a la possibilité d’avoir des terres", ajoute-t-il.

Pierre Derey est vigneron et possède un domaine à Dijon. Lorsqu'il a entendu parler de ce projet, il n'a pas hésité. "L'appellation "Bourgogne Côte-d'Or" est trop large, là on a une identification précise du lieu. C’est pour moi très important, je suis enraciné dans ce secteur. J’aime ma ville de Dijon et je suis fier de promouvoir cela", atteste-t-il.

Et pour les consommateurs ?

La Bourgogne est une terre viticole historique et la concurrence y est très forte. À ce stade, difficile d'imaginer l'AOC "Dijon Bourgogne" concurrencer l'AOC "Côtes de Nuits" ou l'AOC "Côtes de Beaune". Mais François Rebsamen l'assure : "le "Bourgogne Dijon" est destiné à devenir aussi prestigieux que le "Côtes de Nuits". Son goût n'a en effet rien à leur envier."

Pour attester de la crédibilité du projet, plusieurs dégustations ont été organisées pour des professionnels et des amateurs. Le vin a été, selon Jean-Luc Theuret, approuvé dans sa grande majorité. "Les professionnels ont unanimement reconnu la qualité des vins qu'ils étaient amenés à déguster, ainsi que l'ensemble des consommateurs. Ils se disent fiers d'avoir le nom de leur ville à côté de ce vin et le recommandent à leur entourage", constate fièrement le président de l'association des vignerons de Bourgogne.

Combien coûtera un vin "Bourgogne Dijon" ? Pour l'instant, difficile de répondre à cette question. Selon Jean-Luc Theuret, "l'intérêt est de faire en sorte que les prix soient abordables pour la plupart des Dijonnais." Un vin d'une qualité semblable à un "Côtes de Nuits" peut-il être bien moins cher sur le marché ? C'est en tout cas ce que pense Pierre Derey, vigneron. "Le prix sera forcément moins élevé au début puisqu'il est mis sur le marché avec une renommée moins importante que les autres appellations", déclare-t-il.

S'il sera moins cher lors de ses débuts, pas sur que le vin "Bourgogne Dijon" reste au même prix lorsqu'il aura acquis une notoriété similaire à ses concurrents, une notoriété dont il devrait logiquement hériter selon la mairie de Dijon et l'association des vignerons de Bourgogne. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité