Economie : pourquoi des entreprises de Bourgogne sont invitées à l’Elysée aujourd'hui ?

Une Grande Exposition du Fabriqué en France a été organisée a l’Élysée les 18 et 19 janvier 2020 / © Sadak Souici / Le Pictorium/MAXPPP
Une Grande Exposition du Fabriqué en France a été organisée a l’Élysée les 18 et 19 janvier 2020 / © Sadak Souici / Le Pictorium/MAXPPP

La France attire les investisseurs étrangers, c’est le message que veut faire passer le gouvernement auprès de 500 entreprises de tailles intermédiaires (ETI) qui sont réunies pour la première fois à l’Elysée mardi 21 janvier 2020.
 

Par B.L. avec Sébastien Letard

L’attractivité de la France progresse

Alors que la grogne continue autour de la réforme des retraites, Emmanuel Macron veut montrer que ses réformes portent leurs fruits.
Ce week-end, il y a eu la Grande Exposition du Fabriqué en France organisée à l’Elysée. Le public a pu découvrir une centaine d’objets fabriqués en France, comme la cocotte-minute Clipso Minut' Natural de Seb, fabriquée à Selongey, en Côte-d’Or, avec de l'inox recyclé pour 60 %. Une exposition destinée à mettre en lumière la politique  du gouvernement en faveur de l'investissement.

Dès le lendemain, lundi 20 janvier, ce sont 200 PDG de grandes entreprises étrangères qui ont été invités à Versailles pour la 3e édition du Sommet « Choose France ! »
Parmi les invités, il y avait des patrons de grands groupes américains (Coca-Cola, Snap Inc, Fedex, Google, Netflix...), asiatiques (Hyundai Motors, Samsung Electronics, Fosun, Toyota...), africains (Cooper Pharma, Orascom) et européens (Rolls Royce, EY, ING Bank...). Un rendez-vous qui a été marqué par une moisson d’investissements : plusieurs contrats ont été signés pour des montants considérables.

La France est la deuxième destination pour les investisseurs étrangers en Europe derrière l'Allemagne et devant le Royaume-Uni.
Entre 2017 et 2019, son attractivité a progressé du 22e au 15e rang du classement publié par le WEF, "soit la meilleure progression du top 20", selon l'Elysée.


 
 

Les entreprises de tailles intermédiaires, ces mal connues

Une troisième séquence destinée à mettre en avant l’attractivité des territoires français s’ouvre ce mardi avec la réception à l’Elysée de 500 entreprises de tailles intermédiaires (ETI).

Ces entreprises, souvent mal connues, emploient plus de 25 % des salariés et contribuent fortement à l’activité des territoires.
Elles ont bénéficié de plusieurs mesures prises par le gouvernement depuis le début du quinquennat pour favoriser leur croissance : les ordonnances du ministère du Travail, la loi PACTE, la réforme de la fiscalité du capital et des sociétés, le droit à l’erreur, etc.

Le président de la République prononcera un discours ce mardi 21 janvier à 15h30, devant ces chefs d’entreprise dont plusieurs sont de Bourgogne. Son allocution sera suivie de tables rondes autour de thématiques animées par des ministres :
-Travailler en France, avec Muriel Pénicaud, ministre du Travail.
-Produire en France avec Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances
-S’engager en France avec Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.

 

 

Qui sont les entreprises de Bourgogne invitées à l’Elysée mardi 21 janvier ?
 

Côte-d’Or
-SA Roger Martin (Longvic) : ce groupe centenaire est spécialisé dans les activités de routes, terrassement, V.R.D., génie civil, industrie et bâtiment.
-Prévoir Vie (Dijon) : groupe d'assurance familial
-Albioma (Chenôve)
-Armor (Dijon)
-Samat (Nuits-Saint-George)


Saône-et-Loire
deux entreprises sont présentes, dont Durieu SA (Massilly) qui produit notamment des boîtes alimentaires et décoratives et des aérosols.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus