Epoisses : une expérimentation de livraison de médicaments par drone

Publié le

Des drones pour lutter contre les déserts médicaux ? Ces appareils pourraient se développer dans les territoires reculés. Une expérimentation est en cours sur la commune d'Epoisses en Cote d'Or.

Le drone s'est démocratisé en une dizaine d'années. Au départ, appareil plutôt privilégié par les amateurs de modèles réduits, la technologie s'est améliorée, rendant les appareils fiables, au point où ils peuvent devenir des appareils de livraison de marchandises pour les zones enclavées.

Désenclaver les déserts médicaux

La société Ader Aérospace expérimente depuis une semaine des vols d'essai de transports par drone sur la commune d'Epoisses.

L'appareil est un drone capable d'emporter des charges utiles de 5 kg. Une livraison par drone de médicaments, c'est le scénario envisager pour lutter contre les déserts médicaux.

Alexandre Conflitti, co-fondateur de l'entreprise Ader, explique le potentiel du drone "coursier" :  "il y a 21 millions de personnes qui ont une difficulté d'accès aux soins, ça représente une personne sur trois en France. Grâce à ces technologies-là, on leur permet d'avoir accès aux soins."

L'expérimentation a séduit le maire d'Epoisses, Jean-Marie Virely (SE) : "si vous ne pouvez plus conduire votre voiture, il faut forcément que les médicaments viennent à vous. Alors on a des services en ce moment qui sont essentiellement des services bénévoles, mais un certain nombre de gens, on a les aides-soignants, on a les infirmères, on a la pharmacie, le bénévolat a toujours ses limites."

Avec le drone, plus besoin de se rendre à la pharmacie du village, les clients seront livrés devant leur porte, ou presque.

Des vols réglementés

Les appareils dédiés au transport doivent être homologués. Ils sont équipés d'un parachute de sécurité en cas de défaillance matérielle. De plus, il disposent d'un transpondeur, c'est-à-dire une balise qui permet de les identifier comme tout aéronef dans l'espace aérien. Ils disposeraient de couloirs aériens spécifiques pour effectuer les livraisons.

Encore à l'essai, la livraison de médicaments pourrait débuter fin 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité