Les Anis de Flavigny ont désormais leur petit musée retraçant toute l'histoire de la célèbre fabrique de bonbons. On peut y voir des objets devenus rares. Vous apprendrez par exemple que déjà sous Henri IV les anis de Flavigny étaient offerts aux hôtes de passage.

Qui ne connaît pas les Anis de Flavigny? La renommée de ce délicieux petit bonbon a depuis longtemps fait le tour du monde, attirant de nombreux visiteurs à Flavigny-sur-Ozerain

Ce village médiéval classé parmi les plus beaux villages de France a servi de décor en 2000, au film "Le Chocolat" (de Lasse Hallström, avec Juliette Binoche et Johnny Depp). 

Les anis de Flavigny ont maintenant leur musée qui retrace l'histoire de cette célèbre confiserie bourguignonne. Intervenants : Vanessa Labaume, chargée de développement touristique Photos Marie Fleith Catherine Troubat, gérante des Anis de Flavigny Brigitte Riera, employée depuis 34 ans Déborah Laligant, employée depuis 2 ans
Reportage : Elsa Bezin et Amélie Douay / Photos : Marie Fleith / Montage : Sophie Réthoré / Intervenants :

  • Vanessa Labaume, chargée de développement touristique
  • Catherine Troubat, gérante des Anis de Flavigny
  • Brigitte Riera, employée depuis 34 ans
  • Déborah Laligant, employée depuis 2 ans
Les Anis de Flavigny sont appréciés dans le monde entier depuis plus de 400 ans. Une graine d'anis, du sucre, un savoir-faire, une abbaye bénédictine, toute une histoire à découvrir.
La fabrique des anis, son atelier de dragéification, ses bassines de cuivre, l'atelier de conditionnement : vous pouvez découvrir tout cela en semaine, du lundi au vendredi et de 9 heures à 11 heures, sauf la semaine entre Noël et le jour de l'an. 
Les visiteurs apprécient les bonbons mais aussi la beauté des lieux, et notamment la crypte Carolingienne où se dévoile une partie de l'histoire de l'abbaye telle qu'elle a commencé en 719 sous le règne de Charlemagne. 

Le Musée des anis de Flavigny, ouvert dans deux belles pièces voûtées de l'abbaye, retrace toute l'histoire qui a conduit aux bonbons que l'on connaît, aujourd'hui exportés dans plus de 35 pays. Les princes de Condé, le chevalier d'Éon, la marquise de Sévigné, Blanche de Castille les appréciaient. Louis XIV en avait toujours dans sa poche

Le musée est ouvert sept jours sur sept à l'exception de Noël et du Jour de l'An.