J'ai testé pour vous : perdre son sac dans un TGV et le retrouver... à Bruxelles, une semaine plus tard

C'est une mésaventure qui arrive à beaucoup de monde lors d'un voyage : oublier un objet dans son train ou en gare. Il y a quelques jours, j'ai perdu mon sac à dos dans un TGV. Quelle procédure à suivre pour essayer de le récupérer ? Je vous raconte.

Ils étaient près de 83 000 en 2023, 78 000 en 2022 et sont déjà plus de 13 000 en 2024. Des objets perdus sous un siège ou dans un porte-bagage d’un train SNCF. Ce tragique destin, c’est ce qui est arrivé à mon sac-à-dos, tristement oublié dans un TGV en gare de Lyon Part-Dieu, au moment de récupérer ma correspondance pour Dijon (Côte-d’Or).

Moins de dix minutes pour changer de train, un horaire très matinal, le stress de perdre le matériel professionnel que je transportais, sans oublier ma sacrée tête en l’air, et le tour était joué. Cet oubli, je m’en suis rendu compte au moment d’entrer dans mon second train.

Déclarer son oubli en ligne

Je me précipite alors vers le wagon que je viens de quitter, en espérant avoir le temps d’y retrouver mon précieux sac-à-dos dans lequel se trouvait mes clés, un livre, mon téléphone professionnel et un porte-monnaie contenant papiers et carte bancaire.

Je peux vous dire que j’ai sprinté comme Usain Bolt à ses plus grandes heures. Sans succès. Arrivé sur le quai de mon premier train, un agent de la SNCF me dit que les portes viennent de se fermer et qu’il est impossible d’arrêter la procédure de départ. Le chef de quai, particulièrement conciliant, m’indique qu’il va prévenir ses collègues à bord et leur demander de récupérer mon sac.

Il me demande également quelques informations : mon nom, mon prénom, mon numéro de téléphone, l’objet perdu ainsi que la voiture et la place de mon voyage. Je lui donne ces éléments en vitesse et rallie mon second train, celui qui doit me ramener à Dijon. Sans mes affaires donc.

J’ai tout de même encore mon téléphone personnel. Je me rends alors sur l’application SNCF pour déclarer un objet perdu. Si jamais cela vous arrive, voilà la procédure à suivre :

  • Se rendre sur le site ou l’application de la SNCF et trouver la page dédiée aux objets perdus ou trouvés
  • Cliquer sur le bouton "je déclare un objet perdu"
  • Renseigner ses coordonnées (nom, prénom, a"esse mail, numéro de téléphone, adresse)
  • Décrire l’objet perdu et donner le plus de détails possible
  • Indiquer la date et le lieu de la perte de l’objet
  • Valider sa déclaration

Une semaine avant une réponse et fin d'enquête au bout d'un mois

Après avoir suivi moi-même ces étapes, la SNCF m’envoie un mail confirmant l’enregistrement de ma déclaration de perte. "Nous vous informerons d’ici une semaine de l’avancée des recherches", me précise le transporteur. Autant vous dire que quand vous avez perdu vos clés et vos papiers, la temporalité s’allonge et la mention "une semaine" confine à l’éternité.

Le SNCF m’envoie également un lien sur lequel cliquer pour suivre l’avancée des recherches. Enfin, dernière indication, l’entreprise indique que les recherches prendront fin dans un mois. Pendant plusieurs jours, pas de nouvelle, je me rends régulièrement sur l’application mais toujours le même message "Objet en cours de recherche".

Me voilà une semaine après la perte de mon sac-à-dos. Et enfin la réponse que j'attendais. Ce jeudi 29 février, la SNCF m'envoie un mail. "Un bien vous appartenant a été retrouvé par nos services. Il se trouve actuellement à la gare de Bruxelles-Midi (le terminus de mon premier train). Vous pouvez venir le récupérer gratuitement jusqu'au 3 mars".

Habitant Dijon, je ne pourrai probablement pas me rendre dans la capitale belge d'ici là. La SNCF propose de me l'envoyer à domicile. Je devrai seulement prouver mon identité et verser une somme de 5 à 10 euros selon la valeur de l'objet. Dans mon cas, les frais de restitution s'élèvent à 5 euros.

Les objets les plus perdus sur le réseau SNCF

 Les sacs, cartables et valises sont les objets les plus perdus sur le réseau SNCF. Près de 32 500 l’année dernière. Viennent ensuite les appareils informatiques (13 500 pertes en 2023), les vêtements (8 600 en 2023) et les portefeuilles (8 500 en 2023).

Dans le lot, on retrouve quelques objets insolites oubliés dans un train ou en gare. Des luges, des flûtes, des déambulateurs ou des tentes. Et selon des chiffres de 2021, la SNCF indique que 33 % des objets perdus sont récupérés.

55 objets ont même été récupérés après plus de deux ans d’attente. Le record est pour un porte-monnaie restitué à Nancy après 3 ans et demi d’attente. Comme quoi, dans la vie, il y a toujours de l’espoir.