TER : Plus de trajets entre Paris et l’Yonne, à partir d’aujourd’hui

Plus de places dans les trains, plus de trajets prévus, plus de gares desservies…Le conseil régional dévoile aujourd’hui sa nouvelle offre TER Paris-Yonne. Des changements attendus avec impatience par les milliers de voyageurs qui effectuent quotidiennement des allers-retours entre la Bourgogne et l'Ile-de-France.

Fini les trajets debout ou les mauvaises surprises de trains complets. C’est du moins ce que promet le conseil régional avec cette nouvelle offre, effective à partir de ce dimanche 10 décembre.

Plus de wagons pour chaque train

24 nouvelles rames Regiolis, construites par Alstom, font désormais partie du paysage. La dernière a été livrée le 17 octobre dernier. "Plus confortables, plus modernes et plus accessibles" , selon le communiqué du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, elles comptent chacune 355 sièges. Pour les trains circulants en heures de pointe, deux ou trois rames comme celles-ci seront assemblées.

Plus de trajets par jour

La région Bourgogne-Franche-Comté propose un aller-retour supplémentaire entre Paris et Laroche-Migennes, avec un temps de trajet réduit.

Le nombre de trajets de trains omnibus augmente également aux heures de pointe, c’est-à-dire le matin entre 6h et 9h, et soir, entre 17h et 19h. Trois allers-retours sont désormais programmés entre Laroche-Migennes et Paris-gare de Lyon, auxquels s’ajoutent les six allers-retours quotidiens en journée de ces trains qui desservent 9 gares bourguignonnes. Au total, il y a 29 allers-retours par jour entre Sens et Paris.

Des trains plus tard

Les plages horaires s’étendent le samedi soir afin de faciliter les déplacements le week-end. Le dernier train en provenance de Paris à destination de l’Yonne est donc décalé d’une heure. Concrètement, le dernier train part à 23h30, au lieu de 22h30 jusqu’à présent.

Le projet est lancé depuis 2018, de nouvelles évolutions sont attendues au cours des prochaines années pour faciliter les trajets interrégionaux.