Le Bourgogne aligoté perd un ami, le viticulteur Alexandre Brault décède à 40 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandre Lacroix .

Il n'était pas un "ancien" du vignoble bourguignon, mais un passionné et un amoureux de son vin. A 40 ans, Alexandre Brault est décédé la semaine dernière. L'association des aligoteurs, qui promeut le cépage aligoté, pleure un infatigable recruteur.

Analyste financier de formation, Alexandre Brault ne s'était pas destiné au vin. Et pourtant c'est en tant que vigneron reconnu par ses pairs et membre très actif de l'association les aligoteurs qu'il nous a quittés le 4 octobre dernier, des suites d'une longue maladie.

Un vigneron sur le tard

Titulaire d'un bachelor de l'université de Sydney, et d'un master II obtenu à l'ESC Reims, il exerça cinq années en cabinet conseil. Mais en 2012, sa charge de responsable du secteur viticole pour une grande banque l'inspira au changement. Deux ans plus tard, le pas était sauté; associé à Alex Gambal, il géra la maison du même nom à Beaune jusqu'à son rachat en 2019.

Depuis trois ans, il œuvrait dans son propre domaine, à Meursault. Il était aussi le "recruteur" de l'association des aligoteurs, dont l'objectif est de promouvoir le cépage bourguignon aligoté.

"En tant que membre du CA, Alex s'investissait beaucoup. Mais sa passion et son aptitude à fédérer l'emmenait au-delà!" raconte Manuel Olivier, viticulteur, membre de l'association et ami.

Le rôle de l'association est de trouver des vignerons talentueux qui sortent le cépage de sa mauvaise réputation, de les regrouper, et de proposer ensuite au reste du monde ce qu'il peut offrir quand il est vinifié avec inventivité.

L'aligoté permet aux jeunes viticulteurs de s'installer et parfois de mettre des coups de pieds dans la fourmilière avec talent

Manuel Olivier, membre de l'association les aligoteurs

Alexandre Brault, en tant que jeune vigneron lui aussi, comprenait la liberté qu'offre l'aligoté. Ce qui faisait de lui un recruteur de choix.

"Je me souviens qu'à notre dernier salon Alexandre nous a proposé une dégustation verticale inédite. Des vieux aligotés, c'était génial!" se remémore Manuel Olivier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité