Les nouveaux visages de la viticulture en Bourgogne

La Côte d'Or compte 1 247 climats sur un mince ruban de terre qui va de Dijon à Santenay.
La Côte d'Or compte 1 247 climats sur un mince ruban de terre qui va de Dijon à Santenay.

Erwann Faiveley, Louis-Michel Liger Belair, Cécile Tremblay et Olivier Lamy sont quelques uns des nouveaux visages de la viticulture bourguignonne. Ils ont entre 30 et 40 ans et sont héritiers d'un savoir faire et d'une longue tradition familiale qu'ils ont décidé de perpétuer, chacun à leur façon.

Par B.L.

En Bourgogne, un climat est une parcelle de vigne. La Côte d'Or en compte 1 247 sur un mince ruban de terre qui va de Dijon à Santenay. Ces climats, qui sont uniques au monde, nécessitent une attention permanente. Leur inscription au Patrimoine mondial assurerait la préservation et la transmission de cet héritage. La Bourgogne a donc fait acte de candidature auprès de l’Unesco.

Pour soutenir ce dossier, la semaine des Climats a été organisée : du dimanche 26 mai au dimanche 2 juin 2013, de  nombreuses animations sont prévues. A cette occasion, une équipe de France 3 Bourgogne est partie à la rencontre des nouveaux visages de la viticulture bourguignonne.


Episode 1

Erwann Faiveley est à la tête d'un des plus vastes domaines de Bourgogne. Il possède un hectare et demi de Chambertin Clos de Bèze. Ce clos, qui a été créé  par les moines au VIIe siècle produit un vin réputé. Les Ducs de Bourgogne ou encore Napoléon l'appréciaient particulièrement.

Episode 2

Louis-Michel Liger Belair est, lui aussi, héritier d'une longue tradition familiale. Il veille sur une des plus prestigieuses appellations bourguignonnes, qui est la plus petite AOC de France : la Romanée. Il veille jalousement sur ses 84 ares 52.

Episode 3

En quelques années, Cécile Tremblay, a prouvé que le vin n'était plus seulement une affaire d'hommes. La jeune femme a créé son domaine il y a 10 ans en reprenant l'exploitation de 4 hectares de vignes familiales à Morey-Saint-Denis. En 2011, elle a été désignée "révélation" de l'année par le grand guide des vins de France.

Episode 4

Chez les Lamy, on travaille dans les vignes, à Saint-Aubin, depuis 1640. Olivier a pris le relais de son père Hubert. Le jeune viticulteur est bien décidé à porter haut les couleurs et les saveurs de son terroir. Il se prépare déjà pour la prochaine fête de la Saint-Vincent Tournante qui sera célébrée à Saint-Aubin.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus