Longvic : l'usine 3M fermera en 2018

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

La direction a annoncé fin avril que l'usine 3M Bricolage et bâtiment de Longvic fermerait l'an prochain. Les 84 emplois du site seront supprimés ou transférés.

Par Tiphaine Pfeiffer

Les salariés de l'usine 3M Bricolage et bâtiment sont en grève depuis mercredi 14 juin 2017 à midi. 
Très mobilisés, ils ont appris la fermeture de leur entreprise qui fabrique des adhésifs le 25 avril dernier.
En 2018, la production et la logistique s'arrêteront : elles seront transférées sur deux sites en Pologne et en Italie, et à Veyziat en France.

Sur les 84 emplois actuels, 33 postes seront supprimés et 32 transférés à l'autre site, celui de Veyziat, près d'Oyonnax dans l'Ain. Quant aux 19 commerciaux dont l'activité est itinérante, ils seront eux aussi rattachés à Veyziat. 

3M, une entreprise réorganisée en 7 ans


Depuis que l'entreprise Gergonne gpi (ex-Plasto) a été rachetée par le groupe américain 3M en 2011, les salariés ont le sentiment qu'elle a été totalement restructurée. 

A l'heure actuelle, 3M compte dix sites industriels et logistiques en France qui emploient 2400 salariés.
La direction de 3M reconnaît la cession de plusieurs sites comme à Mâcon, Bourg-en-Bresse ou dans le Loiret mais argue que c'étaient des sites qui fabriquaient des plaques d'immatriculation ou spécialisé en chimie fine. 
"Si, dans les rayons, Scotch blue cotôie 3M, pas question d'abadonner la marque historique" affirme-t-on par ailleurs.

Pas de quoi rassurer les salariés longviciens pour qui le groupe américain a racheté le site uniquement pour pénétrer le marché français et gagner des parts de marché. Désormais, alors que le site est rentable et organisé pour livrer 24h/24, le groupe délocalise la production.

© Maxpp
© Maxpp

Une reconversion difficile

Le personnel, en majorité féminin, a une ancienneté assez importante  -en moyenne plus de 18 ans- et la moitié du personnel a plus de 45 ans.
Les salariés se battent désormais pour obtenir un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) plus intéressant. Ils espèrent notamment des primes extra-légales plus élevées. La prochaine réunion de négociations se tiendra lundi sur le site de Longvic.

Un reportage de  Marianne Picoche, Damien Rabeisen et Philippe Sabatier
Intervenants
  • Corinne Smorto, déléguée du personnel de 3M qui participe aux négociations
  • Maria Gautheron, déléguée du personnel
  • Christophe Briday, salariée de 3M
  • Christelle Briday, salarié de 3M

Salariés grévistes de 3M à Longvic

 

Sur le même sujet

Les + Lus