L'usine Vallourec de Montbard sera rachetée par une holding allemande, Mutares

La dernière usine métallurgique de Vallourec à Montbard (Côte-d'Or), en vente depuis octobre 2021, a trouvé repreneur. Il s'agit d'une holding industrielle allemande, Mutares. Les salariés sont soulagés mais restent méfiants pour leur avenir.

L'annonce est tombée ce jeudi 3 mars lors d'une réunion d'urgence entre la direction et les représentants du personnel de Vallourec Bearing Tubes (VBT), située à Montbard, dans le nord de la Côte-d'Or. La dernière usine métallurgique du groupe, spécialisée dans la fabrication des tubes et bagues en acier, sera reprise par Mutares, une holding industrielle allemande. 

"À court terme, nous sommes contents de cette annonce mais sur le long terme, nous restons méfiants", soutient Franck Chesseron, délégué syndical de la CGT. Le groupe Mutares est spécialisé dans la reprise d'entreprises. "Ce ne sont pas des experts de la métallurgie mais des experts comptables. Quel est leur projet de restructuration de l'usine ? Vont-ils garder tous les ateliers ? On espère qu'il n'y aura pas de casse d'emploi." Une rencontre entre les futurs dirigeants et les salariés est prévue à la fin du mois de mars.  

Une usine en difficulté financière 

Le site industriel de 200 salariés à temps plein et d'une trentaine d'intérimaires est en processus de vente depuis octobre 2021. Le groupe Vallourec s'était donné 6 mois, jusqu'en avril 2022, pour vendre ou fermer VBT. "Ce n'était pas une surprise. On connaissait la politique des actionnaires de Vallourec. Ils étaient là pour couper les branches mortes comme nous", explique Franck Chesseron.

La raison de cette vente : un fort endettement du groupe Vallourec qui souhaite se recentrer sur "son cœur de métier", à savoir l'industrie pétrolière. Déjà en juin 2021, Vallourec avait cédé Valinox Nucléaire, toujours à Montbard, à l'entreprise française Framatome. 

Également en grande difficulté financière, l'usine VBT de Montbard était sur la sellette depuis plusieurs années. De 2015 à 2020, son chiffre d'affaires est ainsi passé de 62 millions à 33 millions d'euros. 

En février, la direction du groupe Vallourec se voulait rassurante pour les salariés de l'usine de Montbard, avançant déjà deux noms de candidats à son rachat.

Selon la CGT, la direction assure que l'intégralité des salariés sera conservée. "Mais pour combien de temps?" s'interroge le syndicat.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité