Nuits-Saint-Georges : records battus pour la vente des vins des Hospices

112 pièces de vin de 228 litres chacune étaient vendus aux enchères ce dimanche à Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or). Moins connue que celle de Beaune, la vente des Hospices attire toutefois de plus en plus les acheteurs. La preuve encore cette année avec des prix qui se sont envolés.

La 60e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges avait lieu ce dimanche 14 mars 2021.
La 60e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges avait lieu ce dimanche 14 mars 2021. © Anthony Capra / France Télévisions

Les sourires étaient de rigueur ce dimanche 14 mars pour la vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges. La pièce de charité a été vendue 49 380 euros, un chiffre record, 7 000 euros plus élevé que l'an dernier. La cause n'y est sans doute pas étrangère : la pièce de charité était en effet vendue au profit de l'Institut Pasteur et ses recherches sur les virus. Mais la qualité du millésime semble aussi avoir joué : toutes les pièces de vin se sont bien vendues. 

"Je pense que certaines cuvées sont les plus belles que j'ai pu goûter depuis que j'achète. Cela fait maintenant ma 17e vente, précise Thibault Liger-Belair, viticulteur et acheteur de la vente. Mes clients ont vraiment suivi. J'ai acquis la pièce la plus chère à 32 000 euros. La vente s'est faite au téléphone avec mon enchérisseur et mon client belge, qui est un passionné de vin."

Nuits-Saint-Georges : records battus pour la vente des vins des Hospices

1 923 000 euros au total

Les conditions de vente n'étaient pourtant pas optimales avec une jauge réduite aux professionnels seulement et un président d'honneur, l'écrivain Erik Orsenna, en visio. Mais cela n'a entamé en rien l'entrain et l'optimisme des acheteurs. C'est en à peine deux heures que les 112 pièces ont trouvé preneurs.

"C'est aussi le signe du dynamisme de la région, indique Jean-Marc Moron, régisseur du domaine viticole des Hospices de Nuits-Saint-Georges. Au niveau des professionnels, des viticulteurs, des négociants. Ils ont confiance dans ce millésime, ils ont confiance dans leur produit. C'est une magnifique réponse à cette morosité ambiante qui est au-dessus de nos têtes depuis maintenant un an."

Au total, la vente de ce dimanche a atteint 1 923 000 euros. C'est 19% de plus que l'an dernier, qui était déjà un beau cru. La palme revient aux vins blancs avec une hausse du prix de la pièce de 69% en moyenne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture gastronomie vins