PHOTOS. À Semur-en-Auxois, la course de la Bague a toujours la cote !

Mercredi 31 mai, c'était la 385e course de la Bague à Semur-en-Auxois ! La plus ancienne course hippique de France a rassemblé 20 000 visiteurs... et sacré la jeune Margot Coelho, qui sur son cheval, Hockey, a remporté à 16 ans sa première bague en Or !

À Semur-en-Auxois, la tradition équestre a toujours la cote ! Depuis 1639, la cité médiévale organise au mois de mai sa célèbre "Course de la bague". Et 2023 ne déroge pas à la règle. Depuis vendredi, la ville est même "entrée en bague" sourit Christine, Semuroise historique. "On a des célébrations toute la semaine : fête foraine, foire, concerts. Mais aujourd'hui, c'est le point d'orgue : la course hippique".

Ici, on en parle avec fierté. Et il y a de quoi. La course de la Bague s'est lancée en 1639, ce qui fait d'elle la plus vieille course hippique de France. "Nous célébrons aujourd'hui sa 385e édition" annonce Coralie Pélissier. La quadragénaire a grandi à Semur. "Ici, la ville vit au rythme des courses. Tout s'arrête pour la Bague. Quand j'étais en classe, il n'y avait pas école l'après-midi. Encore maintenant, la plupart des commerces ferment, c'est la tradition".

En tenue de mousquetaires

Deux courses sont au programme : la course de chevaux de traits, qui oppose sept cavaliers et leurs montures. "On sera en plus en tenue de mousquetaires" raconte Laurent Bulot, propriétaire de trois chevaux concourant cette année et qui participera lui à sa 3e course de la Bague. "C'est de l'émotion, dévaler le Mail sous les applaudissements, c'est incroyable. On a l'impression de faire perpétuer l'histoire".

Puis vient le clou du spectacle : la course de vitesse. Cette année, quatre participantes. "Avant, on arrivait à attirer plus de monde" maugrée Christian en se dirigeant vers le lieu de l'arrivée. "Mais bon, que les quatre jockeys soient des femmes cette année, c'est quand même beau".

À 15 h 30, des milliers de personnes se massent le long des balustrades qui entourent le Mail de Semur-en-Auxois, cette grande allée longue de 2 100 mètres, encadrée par des arbres que les cavaliers parcourront dans quelques minutes. "Vous êtes près de 20 000 aujourd'hui ! Bienvenue dans un des seuls sports où on passe plus de temps à attendre les sportifs qu'à les voir" s'époumone le speaker.

Arrivent les chevaux de trait, dans un nuage de poussière. C'est finalement Sébastien Grenier, sur son cheval Chablis, qui l'emporte.

Puis c'est l'heure des purs-sang. Les encouragements s'intensifient. C'est la jeune Margot Coelho, 16 ans, qui franchit la ligne en première position, sur son cheval, Hockey.

"C'est incroyable, j'ai envie de pleurer" lâche la jeune femme. "L'an dernier, j'étais deuxième. Depuis six mois, je m'entraîne d'arrache-pied. Donc là, c'est beaucoup d'émotions". Margot, comme le veut la tradition, viendra à cheval se faire remettre sa coupe et sa Bague d'or par la maire de Semur-en-Auxois, Catherine Sadon (DVC).

La course est finie, le Mail se vide petit à petit. Mais les fêtes de la Bague, elles, ne sont pas terminées.Un feu d'artifice sera tiré samedi 3 juin. Et pour clôturer cette belle semaine, les chevaux seront de retour le lendemain pour un dernier tour de piste lors des courses à la Timbale.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité