​​​​​​​Dijon : pourquoi les gendarmes mènent-ils des contrôles dans le tramway ?

Les gendarmes de la compagnie de Côte-d’Or ont signé un partenariat avec Keolis, qui exploite le réseau de transports en commun de Dijon Métropole. Ils mènent notamment des contrôles aléatoires dans le tramway.

Une fois par mois, les gendarmes de la compagnie de Côte-d’Or mènent des contrôles aléatoires dans les tramways de Dijon Métropole.
Une fois par mois, les gendarmes de la compagnie de Côte-d’Or mènent des contrôles aléatoires dans les tramways de Dijon Métropole.

On voit régulièrement la police municipale aux côtés de contrôleurs des bus et tramways de l’agglomération dijonnaise.

C'est aussi le cas des gendarmes. Une fois par mois, ils viennent épauler les contrôleurs. Ces interventions ont lieu dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, dont un des buts est de faire reculer les incivilités.

Cela fait environ 5 ans que la compagnie de gendarmerie de Côte-d’Or a signé un partenariat avec le groupe Keolis, qui exploite le réseau Divia

Ces contrôles communs avaient été stoppés pendant le confinement imposé pour lutter contre l’épidémie de coronavirus Covid-19. Ils ont repris jeudi 25 juin 2020.

 

"L’idée c’est de dissuader les malfaiteurs, mais aussi de rassurer les usagers", explique Emma Ardouin, commandante de la compagnie de gendarmerie de Dijon.  

Les forces de l’ordre vérifient, par exemple, que les passagers portent bien un masque qui est obligatoire dans le tramway. Ils procèdent aussi à des contrôles d'identité aléatoires.

C’est également l’occasion de communiquer avec les usagers, pour expliquer quel est le travail quotidien des gendarmes.

Ce contrôle de reprise a eu lieu à Quetigny, une commune voisine de Dijon. En deux heures, les gendarmes ont contrôlé 50 identités et constaté seulement 5 masques manquants.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société tramway économie transports transports en commun
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter