Rendez-vous aux jardins : à Mirebeau-sur-Bèze, le coin de paradis du jardin du 7

Publié le
Écrit par Agatha Njanji

À Mirebeau-sur-Bèze (Côte-D'Or), on ne se doute pas de ce qu'il y a derrière la porte 7 de la rue de l'église. Brigitte Michon s'occupe de son jardin de 900 mètres carrés. Ce week-end du 4 et 5 juin, il sera ouvert durant les "Rendez-vous aux jardins".

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

On pourrait se perdre facilement dans Le jardin du 7 à Mirebeau-sur-Bèze. Brigitte Michon, 63 ans, en est la jardinière. "Il y a 10 ans, quand on a acheté la maison avec mon mari, tout était bétonné ! J’ai tout fait toute seule", explique-t-elle.

Depuis 6 ans à présent, Brigitte Michon participe aux Rendez-vous aux jardins. Une initiative lancée par le Ministère de la Culture qui met en avant, le temps d’un week-end, la protection de la nature. Cette année le thème est “les jardins face au changement climatique”. 

Avec sa permaculture de 900m², Brigitte Michon n’utilise aucun produit chimique et laisse la nature faire son travail. Le jardin du 7 est aussi ouvert toute l’année aux visites, guidées ou non. Et il ne faut pas s’attendre à retrouver le même jardin d’une année sur l’autre. Brigitte Michon change tout le temps. "Je suis une jardinière, j’ai toujours envie d’une nouvelle plante, même quand il n’y a plus de place, je craque ! " confie-t-elle.

"Un cocon de fleur"

C’est un film qui lui a inspiré l’esprit presque fantastique du jardin. "Quand j’ai vu Le jardin secret avec mes enfants, je me suis dit que c’était exactement ce que je voulais faire", raconte la jardinière.

Entre les rosiers, les vignes, les azalées, ou encore les oliviers, on ne sait plus où donner de la tête. Le jardin du 7 compte environ 120 rosiers. Dans le jardin, presque digne d'une jungle, le passage est un peu difficile. Mais ce qui compte, c'est la vue.

Pour Brigitte Michon, ce n’est pas du tout compliqué. Elle est dans son jardin toute la journée et tous les jours de l’année, sauf au mois de décembre. La jardinière dit ne jamais se perdre, c’est la mémoire vivante du jardin. "Je connais toutes les variétés de plantes, mais je n’ai pas exactement le nom des espèces".

"La jardinerie c’est le partage"

À l’instar d’autres comptes sur les réseaux sociaux, Brigitte Michon s’est elle aussi inscrite sur Facebook et Instagram. D’abord pour échanger et s’inspirer, elle a ensuite réussi à construire une petite communauté. Ses abonnés n’hésitent pas à lui demander des conseils pour eux aussi prendre soin de leur jardins.

On est proche avec mes lecteurs, je les aime beaucoup.

Brigitte Michon

Pour que ses plantes grandissent, Brigitte Michon n’hésite pas à leur parler et même chanter. "Quand on est tous les jours dans un jardin, tout seul, on a envie de communiquer". La jardinière parle même aux limaces, elle révèle en riant que c'est pour les disputer. Il est vrai que les limaces raffolent de ses plantes.

Les plantes autour de sa maison sont dans l’endroit VIP. En revanche, quand les plantes ne poussent pas bien, elles sont envoyées au fond du jardin, "au purgatoire".

Je ne les débarrasse jamais, je leur dit : là vous avez deux ans pour montrer ce que vous avez dans le ventre !

Brigitte Michon

Si les plantes "se comportent bien", elles peuvent revenir autour de la maison.

Le jardin du 7 n’est peut-être pas l’endroit pour les personnes allergiques au pollen. Bien que depuis deux ans, la jardinière elle-même s’est découvert une allergie à la sauge de Jérusalem. Brigitte Michon continue quand même à la garder dans son jardin et à s’en occuper, mais avec un masque et des gants. "J’ai mis beaucoup de temps à la faire pousser dans le jardin."

Le jardin du 7 sera ouvert le week-end du 4 et 5 juin 2022 à Mirebeau-sur-Bèze.

durée de la vidéo : 01min 36
À Mirebeau-sur-Bèze, la nature reprend ses droits dans Le jardin du 7 ©Agatha Njanji / France Télévisions