Roche-en-Brenil : deux médecins généralistes attendues dans l’ancienne gare transformée en centre de santé

Publié le Mis à jour le

La mairie et la Sncf se sont associées pour transformer l’ancienne gare de la Roche-en-Brenil en centre de santé. Un partenariat inédit pour lutter contre la désertification médicale. Deux jeunes généralistes sont attendues en septembre.

C’était un bâtiment désaffecté, abandonné depuis plus de dix ans. Les travaux de l’ancienne gare de la Roche-en-Brenil, en Côte d'Or, ont débuté officiellement ce vendredi 11 février en présence des élus locaux et de représentants de la SNCF.

Voilà un an que la commune a lancé cet ambitieux projet : transformer l’ancienne gare en centre de santé dans ce village de 890 habitants. « Cela va donner accès aux soins à tout un bassin de vie, qui regroupe près de 10 000 personnes » s’est réjoui Joel Soilly, le maire de la commune. En effet, le futur centre de santé sera accessible dans un rayon de 15 km aux habitants de trois départements : la Côte d’Or, la Nièvre et l’Yonne.

Deux médecins salariés par la commune

Deux jeunes médecins généralistes d’une trentaine d’années devraient s’y installer dès le mois de septembre : Estelle Laligant et Agathe Debray. Cette dernière consulte déjà deux journées et demie par semaine au premier étage de la mairie. Deux professionnels qui seront salariés par la mairie, une première en Côte d’or. Une dépense de 5000 euros environ par mois selon la mairie, qui encaissera de son côté les consultations de patients et les aides de l’Agence régionale de santé.

"Moi ce qui m’a décidé, c’est clairement ce statut de salariée, confie  Agathe Debray. Je n’ai rien à faire si ce n’est gérer l’aspect médical des patients. Et que j’en reçoive 18 ou 25, j’aurai le même salaire à la fin du mois. C’est très confortable de ne pas être payée à l’acte comme un médecin libéral" assure-t-elle.

Un partenariat financier avec la Sncf

La commune franchit également un second cap en nouant cette fois-ci un partenariat financier avec la Sncf afin de réaliser les travaux de rénovation de l’ancienne gare. 65% de la note sera prise en charge par SCNF Gares&Connexions, et 35 % par la commune.

Il est prévu de construire deux cabinets médicaux, une salle d’attente, et un logement à l’étage pour accueillir éventuellement un interne. Il faudra pour cela remplacer la toiture, refaire les menuiseries, l’isolation, la façade et créer un parking. Un chantier estimé à 421000 euros.