Côte-d’Or : la décharge de Vic-de-Chassenay ferme ses portes

Le centre d'enfouissement de Vic-de-Chassenay, en Côte-d’Or, va fermer
Le centre d'enfouissement de Vic-de-Chassenay, en Côte-d’Or, va fermer

Cela fait 14 ans que l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois (ASPA) se battait pour obtenir la fermeture du centre d'enfouissement de Vic-de-Chassenay, dans l’Est de la Côte-d’Or, près de Semur-en-Auxois.

Par B.L.

Le site d'enfouissement des déchets de Vic-de-Chassenay, fermera à la fin de la journée lundi 30 avril 2018.
Ce matin, les derniers camions poubelles sont venus déposer des ordures ménagères. Un ballet observé par une quarantaine de personnes : riverains, agriculteurs, maires, sympathisants de l’association la Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois.

"C’est une journée très forte pour nous, puisque c’est l’aboutissement de 14 années de combat. Un combat très rude, un combat harassant, où jusqu’à la dernière minute il aura fallu faire montre d’une vigilance totale", rappelle Richard Racine, président de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois.

En effet, l’enfouissement des déchets, qui devait prendre fin le 8 janvier 2018, a finalement été autorisé jusqu’à ce lundi 30 avril. Le groupe  COVED, qui exploite la décharge, avait demandé une prorogation jusqu'en 2023.



Côte-d’Or : la décharge de Vic-de-Chassenay ferme ses portes
Cela fait 14 ans que l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois (ASPA) se battait pour obtenir la fermeture du centre d'enfouissement de Vic-de-Chassenay, dans l’Est de la Côte-d’Or, près de Semur-en-Auxois. - Le reportage de François Latour, Claude Heudes et Eric Vial avec -Richard Racine, président de l' Association de Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois (ASPA) -Jacky Lüdi, maire de Millery (SE)


554 000 tonnes d’ordures en 10 ans


L'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois ne compte d’ailleurs pas baisser la garde de sitôt. En 10 ans, ce sont 554 000 tonnes d’ordures qui ont été enterrées ici, générant des odeurs nauséabondes et divers rejets gazeux et sulfurés. 

"Nous allons procéder à un suivi extrêmement vigilant de la remise en état du site. Pour nous, la seule remise en état digne de ce nom passe par l’excavation totale des déchets", déclarent les membres de l’ASPA.

L’association craint notamment des risques de pollution de la nappe phréatique : des relevés géologiques ont confirmé la présence dans le sol de couches de calcaire, une roche facilement soluble.

Reste à savoir maintenant où iront les déchets de Haute Côte-d'Or qui étaient jusque-là enfouis à Vic-de-Chassenay ?
Le groupe  COVED doit traiter avec d’autres sites, mais on ne sait pas encore lesquels.

En attendant, l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de l'Auxois prévoit un rassemblement vendredi 4 mai pour fêter la fermeture du centre d'enfouissement de Vic-de-Chassenay.





A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : derniers préparatifs au lycée Montchapet pour les épreuves du bac

Les + Lus