Côte-d'Or : premier bilan positif pour les moissons

Grâce à une météo clémente, la récolte des céréales s'est bien déroulée. Les moissons restent dans la moyenne avec une bonne qualité, malgré une quantité en recul.

Les moissons 2018 sont terminées depuis quelques jours.
Les moissons 2018 sont terminées depuis quelques jours. © Lola Bodin-Adriaco / France 3 Bourgogne
Les moissons 2018 ont été très précoces. Commencées mi-juin, elles se sont achevées il y a quelques jours, bien aidées par le soleil.

Fabrice Genin, céréalier du nord dijonais, a déjà rentré ses derniers grains dans ses silos il y a une semaine.  Il est maintenant en pleine préparation pour resemer du colza. Côté blé, si Fabrice est resté dans sa moyenne de 7 tonnes par hectare, la récolte reste globalement correcte mais avec pas mal de disparités.
 
Côte-d'Or : premier bilan positif pour les moissons ©France 3 Bourgogne


Des cours en hausse

"Dans l'ensemble, on est proche sur les céréales d'une année moyenne avec des qualités qui sont quand même plutôt bonnes avec des bémols dans les zones très humides, détaille l'agriculteur. Donc c'est quand même assez satisfaisant par rapport à ce qu'on a vécu les quatre ou cinq dernières années, où on avait toujours des zones qui décrochaient très fort."

Une année moyenne donc, loin d'être exceptionnelle que ce soit en terme de rendement ou de qualité. Le blé et l'orge ont souffert des excédents d'eau au début du printemps. Le colza, le plus impacté, a été victime du gel et des attaques d'insecte. Seule bonne nouvelle : la rentabilité. Car les cours sont en hausse, entre 10 et 15 euros la tonne pour le blé et l'orge par rapport à l'an dernier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie