Côte d'or : la récolte du safran commence

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Depuis 5 ans, Jean-Christophe Baudot cultive du safran. La récolte de "L'or rouge" a commencé avec quinze jours d'avance.  

Par Tiphaine Pfeiffer

L'or rouge

Agenouillé, précautionneux, Jean-Christophe Baudot entame actuellement sa 5ème récolte de safran, avec quinze jours d'avance.

Installé à Recey-sur-Ource en Côte d'or, il fait partie des rares producteurs bourguignons à s'être lancés dans cette culture exigeante.

Le safran est une plante d'exception aussi rare qu'elle est chère. Vendue 32 euros le gramme, elle est surnommée "l'or rouge".

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Crocus Sativus

Le cycle de vie du Crocus sativus est inversé par rapport aux autres plantes.
Les fleurs ne vivent que 24 heures, il faut les cueillir le jour de l’éclosion.
Quand on arrive à 130 fleurs, on a un gramme de safran.

C'est peut-être la raison pour laquelle le safran est une épice qui s'arrache.
Jean-Christophe Baudot vend le safran 32 euros le gramme, soit 32 000 euros le kilo.
C’est l’épice la plus chère du monde. 
Jean-Christophe Baudot la commercialise en circuit court sur les marchés et aux restaurateurs locaux et en vend également en ligne sur le site internet de la Safranerie templière.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Lorsqu'on prononce le mot "safran", on pense partir au Maghreb ou au Moyen-Orient. Pourtant, le "Crocus sativus", fleur dont est issue la précieuse épice, se plaît également en France et en Bourgogne
qui compte une poignée de producteurs comme Jean-Christophe Baudot à Recey-sur-Ource et Joël Patin à Auxonne en Côte-d'Or.

Un reportage d'Elsa Bezin, Dalila Iberrakene et Lucile Feuillebois
Intervenants :
  • Jean-Christophe Baudot, producteur de safran à Recey-sur-Ource
  • Arole Dupaty, restaurateur 
la récolte du safran 2017

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus