Côte-d’Or : la SPA de Messigny fête ses 50 ans

Le refuge de la SPA (Société protectrice des animaux) de Messigny-et-Vantoux accueille en moyenne 150 chiens et 100 chats perdus ou abandonnés.
Le refuge de la SPA (Société protectrice des animaux) de Messigny-et-Vantoux accueille en moyenne 150 chiens et 100 chats perdus ou abandonnés.

Le refuge de la SPA (Société protectrice des animaux) de Messigny-et-Vantoux a 50 ans. Pour fêter l’événement, un week-end "portes ouvertes" a lieu samedi 7 et dimanche 8 octobre 2017 et un appel à photos est lancé.

Par B.L.

Le refuge de Jouvence se trouve sur la route de Val Suzon, près de Dijon. Il accueille en moyenne 150 chiens et 100 chats perdus ou abandonnés.

Outre l’hébergement des animaux, la SPA sensibilise aussi le public à l’adoption, enquête sur les mauvais traitements infligés aux animaux, accueille des pensionnaires selon les places disponibles, etc.
L’association fonctionne avec 13 salariés (dont une vétérinaire) et l’aide d’une quarantaine de bénévoles.
Son budget est alimenté notamment par les dons, les subventions, les cotisations des adhérents, les ressources tirées des conventions fourrière, des pensions, etc.



Un appel à photos est lancé à tous ceux qui ont adopté un chien, un chat, un NAC

Pour fêter un demi-siècle d’existence, le refuge (qui est affilié à la Confédération Nationale des SPA de France) organise un week-end festif samedi 7 et dimanche 8 octobre, de 12 heures à 18 heures.

A cette occasion, la SPA de Messigny lance un appel à photo à tous ceux qui ont adopté un chien, un chat ou encore un NAC (nouvel animal de compagnie) auprès du refuge. "Faites-nous le plaisir de nous donner de ses nouvelles et partager un petit moment de sa vie", indique le refuge de Jouvence sur sa page Facebook.

Pour les"portes ouvertes" des 50 ans, de nombreuses animations sont prévues, dont une tombola avec à la clé un baptême de l'air pour 4 personnes, des places de spectacles et de nombreux autres lots.

A lire aussi

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus