Covid-19 : voici les nouvelles attestations de déplacement pour le confinement

Le président de la République a pris la parole à 20h ce mercredi 28 octobre pour annoncer un nouveau confinement jusqu'au 1er décembre. Qu'en est-il des attestations, des motifs de déplacement et des contrôles ? Éléments de réponse. 

Une nouvelle version du document a été diffusée ce mardi 24 mars.
Une nouvelle version du document a été diffusée ce mardi 24 mars.
Le président de la République Emmanuel Macron a pris la parole à la télévision ce mercredi 28 octobre à 20h. Le confinement a été décrété dans tout le pays, jusqu'au 1er décembre. Comme au printemps, une attestation sera obligatoire pour se rendre au travail, pour des rendez-vous médicaux, pour faire ses courses ou pour prendre l'air. Pour l'instant, le détail des règles à respecter pour nos déplacements ne sont pas connues précisément.

Le premier ministre Jean Castex s'est exprimé ce jeudi 29 octobre à 18h30. "Des autorisations supplémentaires sont prévues par rapport à mars" a-t-il précisé.

Tout en expliquant : "Comme pendant le confinement vous pourrez sortir pour faire vos courses, pour vous rendre ou revenir de votre lieu de travail,
si vous n'êtes pas en capacité de faire du télétravail, pour des motifs de santé, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, pour une convocation judiciaire ou administrative, pour des oeuvres caritatives, pour un déplacement d'une heure maximum, qui ne pourra pas se faire au-delà d'un rayon d'un kilomètre autour du domicile. Seules les activités de plein air type jogging seront tolérées".
L'attestation obligatoire doit être adoptée dès ce vendredi à 0h, avec une tolérance pour les Français de retour de vacances. Les attestations sont téléchargeables sur le site du gouvernement : info coronavirus. Vous pouvez aussi les obtenir en téléchargeant l'appli Tous AntiCovid

Les différents types d'attestations :

► L'attestation de déplacement dérogatoire

C'est celle que nous utilisions tous durant le premier confinement. Il faut l'utiliser pour sortir de son domicile pour faire ses courses, pour un rendez-vous médical, pour une convocation administrative ou judiciaire, ou pour faire du sport ou prendre l'air à moins d'un kilomètre du domicile. 

▒ À télécharger ici.

► L'attestation pour déplacement professionnel

Cette attestation a été également très utilisée au mois de mars 2020. C'est celle qui permet de se rendre au travail. Celle-ci doit être dispensée par l'employeur pour la durée de son choix. Le président de la République l'a dit mercredi soir : "Partout où c’est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé" mais "vous pourrez sortir pour travailler."

▒ À télécharger ici.

► L'attestation pour les trajets scolaires

C'est une nouvelle attestation. Celle-ci doit être dispensée par les établissements scolaires. En effet, Emmanuel Macron et son gouvernement ont choisi de laisser les écoles ouvertes. "Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées demeureront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés" a-t-il précisé. Pour déposer vos enfants à l'école il vous faut bien entendu cette attestation. 

 À télécharger ici.

Les déplacements d'une région à l'autre sont à nouveau interdits. 

Contrôles et amendes

Durant la période d'état d'urgence sanitaire, l'amende prévue pour les contraventions de quatrième classe est de 135 euros. On peut supposer que ce tarif s'appliquera pour les amendes qui résultent d'une absence d'attestation ou d'un défaut de confinement. En cas de récidive dans les quinze jours, elle passe de manière forfaitaire à 200 euros, avec possibilité d'atteindre 1500 euros si le contrevenant est cité devant le tribunal de police. 

Des contrôles vont être réinstaurés dès ce vendredi pour s'assurer du bon respect des règles par la population. La police et la gendarmerie, ainsi que la police municipale, seront habilités à vous demander votre attestation, comme lors du premier confinement. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société