Covid-19 : un "net rebond épidémique" en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le
Écrit par Lisa Guyenne

Dans son dernier bilan, l'Agence régionale de santé fait état d'une nouvelle hausse des cas positifs de covid. La "vigilance individuelle doit rester active", prévient l'ARS.

Après une forte baisse des cas de covid, qui a permis de lever le port du masque et de suspendre le pass vaccinal partout en France, le virus regagne du terrain et la Bourgogne-Franche-Comté n'est pas épargnée. Sur les sept derniers jours, l'Agence régionale de santé fait état d'un "net rebond épidémique", avec un taux d'incidence qui atteint désormais plus de 560 cas pour 100 000 habitants à l'échelle régionale.

Taux d'incidence et taux de positivité en hausse

Au niveau départemental, c'est la Côte-d'Or qui enregistre le plus fort taux d'incidence, avec 638 cas pour 100 000 habitants. Les autres départements sont tous au-dessus de 500, excepté l'Yonne avec 476 cas pour 100 000 habitants. 

On constate aussi une hausse du taux de positivité des tests : entre 1/4 et 1/3 d'entre eux sont positifs, un pourcentage en augmentation dans tous les départements de la région. 

465 malades hospitalisés pour covid

Le nombre d'hospitalisations liées au covid, lui, est en hausse depuis une semaine pour quatre départements : le Doubs, la Saône-et-Loire, l'Yonne et le territoire de Belfort. Les hospitalisations stagnent en Côte-d'Or et dans la Nièvre. En revanche, il y a moins de nouvelles admissions que la semaine précédente dans le Jura et la Haute-Saône. Au total, 465 malades sont hospitalisés pour covid, dont 36 en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté.

Depuis le début de l'épidémie, le covid a causé 6044 décès dans les hôpitaux de la région Bourgogne-Franche-Comté, et 2427 décès dans les établissements médico-sociaux, notamment les Ehpad.

La grippe est aussi en hausse, le lavage des mains "fortement recommandé"

L'ARS appelle chacun à ne pas oublier les gestes sanitaires, en particulier le lavage des mains, "mesure d'hygiène la plus efficace pour prévenir la transmission de tous les virus", d'autant que la grippe est également en phase épidémique dans la région. Concernant le vaccin, la quatrième dose est ouverte aux plus de 80 ans depuis quelques jours.

L'Agence régionale de santé rappelle aussi que le port du masque reste obligatoire par endroits : transports collectifs, établissements de santé (où le pass vaccinal est également exigé). Il est aussi "fortement recommandé dans les lieux de promiscuité importante", en particulier pour les plus fragiles.