Déconfinement : l'Etablissement Français du Sang lance un appel urgent au don

Après le confinement les réserves de sang sont en dessous du seuil d'alerte. L'Etablissement Français du Sang ( EFS) compte sur la mobilisation des citoyens pour qu'ils se présentent dans les lieux de collecte, maisons du don ou unité mobile, de préférence après avoir pris un rendez-vous en ligne.
© France 3 Bourgogne

Pendant le confinement le passage des unités mobiles de l'EFS dans les entreprises, les universités, ont été annulés. Et maintenant que le déconfinement a commencé la collecte de dons de sang n'est pas plus facile. 

Beaucoup de monde reste encore en télétravail, de nombreux secteurs fonctionnent toujours au ralenti, et pour ce qui est des collectes maintenues, le nombre de prélèvements a diminué en raison du renforcement des mesures de sécurité sanitaires depuis le 11 mai.

Une collecte bousculée et ralentie par la crise sanitaire

Avec la reprise des activités hospitalières, les besoins des patients sont toujours aussi importants, mais les réserves de sang qui sont désormais en dessous du seuil d'alerte, continuent à baisser.

L' Etablissement Français du Sang appelle les citoyens, déjà donneur ou pas encore, à se mobiliser pour prendre le relais de ceux qui sont venus ces deux derniers mois. 

Cela pourrait permettre de faire remonter le niveau de réserves avant l'été et de le maintenir jusqu'en septembre.

Un protocole établi pour sécuriser les dons de sang

Pour protéger les donneurs, l'EFS a mis en place un protocole de mesures barrières et de distanciation sociale. Les masques sont fournis et obligatoires pour tous. 

Afin de réduire le temps d'attente, l'EFS incite les donneurs à prendre rendez-vous.

Le site de l'EFS "Trouver une collecte" donne tous les renseignements pour savoir où et comment faire une don de sang. 

Vous pouvez également télécharger l'application EFS-Don de Sang qui simplifie la prise de rendez-vous. Quelques clics suffisent pour s'inscrire pour un don de sang, de plasma ou de plaquettes. 

Reportage : Cécile Sauzay et Dalila Iberrakene

avec : 1/ Cyril Pawlowski : mobilisateur de dons du sang   2/ Christine Mouzon : Néphrologue au CHU de Dijon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société déconfinement