• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

DIRECT ► Affaire Alexia Daval : Nouveau rebondissement, Jonathann Daval avoue avoir tué Alexia, seul

La famille d'Alexia Daval mise hors de cause dans la mort de la jeune femme. Jonathann Daval a expliqué être le meurtrier de sa femme. / © Sébastien Bozon - AFP
La famille d'Alexia Daval mise hors de cause dans la mort de la jeune femme. Jonathann Daval a expliqué être le meurtrier de sa femme. / © Sébastien Bozon - AFP

Nouveau coup de théâtre dans l'affaire Daval. Confronté à ses beaux-parents et sa belle famille, le mari d'Alexia est revenu sur sa dernière version des faits. Il explique être l'auteur du meurtre d'Alexia. Lors d'une dispute où tout serait allé très vite. 

Par S.C avec les équipes de France 3 Franche-Comté

En images, le récit de cette journée cruciale de confrontations
 

Le récit d'une journée de confrontation et des aveux de Jonathann Daval
Avec Isabelle Fouillot Mère d'Alexia Gilles-Jean Portejoie Avocat de Grégory et Stéphanie Gay Jean-Marc Florand Avocat des parents d'Alexia Grégory Gay Stéphanie Gay Soeur d'Alexia Etienne Manteaux Procureur de la République de Besançon Randall Schwerdorffer Avocat de Jonathann Daval Reportage S.Bourgeot, D.Colle, H.Perret, F.Le Moing.



"L'affect a eu un rôle central" dans les nouveaux aveux de Jonathann Daval

Soulagés après avoir été pointés pendant des mois par Jonathann Daval et sa défense, le couple Gay a dit son soulagement. Stéphanie Gay a souligné le rôle essentiel de ses parents qui ont su faire avouer le meurtrier présumé d'Alexia. 

Affaire Alexia Daval : la réaction de Grégory Gay et Stéphanie Gay
Jonathann Daval a de nouveau avoué être le meurtrier d'Alexia. Il accusait depuis le mois de juin son beau frère Grégory d'être l'auteur de la mort de la jeune femme. Interview : Stéphanie Bourgeot, Denis Colle, H.Perret.



16h25 : des sourires et le soulagement de la famille d'Alexia

A la sortie du palais du justice, des sourires se dessinent sur les visages de la famille d'Alexia. Sa mère dit son soulagement après les aveux réitérés de Jonathann Daval. C'est grâce à une photo d'Alexia et de son chat Happy que Jonathann est sorti de son carcan de déni a t-elle expliqué. 

"C'était une épreuve de rencontrer un an après et de visu Jonathann. Je lui avais amené une photo d'Alexia et du chat Happy et c'est ce qui lui a permis de dire la vérité" a t-elle expliqué. Jonathann a avoué devant cette famille qui lui a redit l'avoir aimé comme un fils pendant 10 ans. La mère d'Alexia Daval a serré dans ses bras le meurtrier de sa fille. "On se bat depuis des mois devant tant de mensonges, il a dit la vérité". 

Pour les avocats des parties civiles, les aveux de Jonathann Daval sont importants. "Jonathann Daval s'est comporté de manière responsable et aujourd'hui en homme" a conclu Me Florand l'avocat des parents. 
 

Affaire Alexia Daval : le soulagement de la mère d'Alexia
Jonathann Daval est revenu à ses aveux d'origine après une journée de confrontation dans le bureau du juge avec sa belle-famille. Isabelle Fouillot se dit soulagée, comme son avocat Me Florand.


15h50 : Jonathann Daval a craqué et avoue avoir agi seul

Le Procureur de la République Etienne Manteaux donne une conférence de presse. Il confirme les nouveaux aveux du mari d'Alexia. "Monsieur Daval s'est réfugié dans son déni pour, au bout d'une heure et quart, une heure vingt de confrontation, s'effondrer en sanglots et avouer finalement qu'il avait donné la mort à Alexia Daval", a déclaré le procureur. Lors de la confrontation avec sa belle mère Isabelle Fouillot, le mari d'Alexia a craqué face à une photo de la jeune femme. Il s'est mis à genou pour demander pardon à Isabelle Fouillot.  
 



C'est bien lui qui a tué Alexia, Jonathann Daval dit avoir agi seul explique le Procureur. Tout est allé très vite selon l'informaticien. Alexia aurait fait une crise, le couple s'est battu, elle serait tombée dans l'escalier explique le Procureur de la République. Jonathann Daval qui depuis six mois accusait son beau frère d'avoir tué Alexia sera réentendu dans les prochains jours seul par le juge d'instruction. Car il reste des zones d'ombre. Pour le Procureur, la version du jour de Jonathann Daval ne correspond pas complètement aux blessures retrouvées sur le corps de la jeune femme. Jonathann Daval nie en revanche avoir mis le feu au corps de son épouse retrouvé en pleine forêt le 30 octobre 2017 dans le bois d'Esmoulins près de Gray. 


14h40 : la mère de Jonathann Daval quitte le palais de justice

Selon nos journalistes sur place, Martine Henry et le beau-père de Jonathann viennent de quitter les lieux sur demande des agents de sécurité du palais. Que s'est-il passé dans le bureau du juge en ce début d'après-midi ? Le mari d'Alexia est-il revenu sur ses accusations ?


14h25 : Jonathann Daval craque face à une photo d'Alexia amenée par sa belle-mère

Après Grégory puis Stéphanie Gay, les confrontations ont repris pour Jonathann Daval.  

Me Schwerdorffer qui est sorti donner quelques nouvelles à la mère de Jonathann Daval explique que Jonathann est confronté à Isabelle Fouillot. Une photo d'Alexia Daval lui a été montrée provoquant l'émotion du suspect qui ne semble pas changer de version selon ses avocats. Le mari d'Alexia a été trop effondré pour poursuivre. La confrontation est interrompue. 


13h00 : Jonathann Daval ne nous regarde même pas

Alors que les deux parties maintiennent leur version, la famille d'Alexia Daval prend une courte pause. "On n'a pas beaucoup avancé, c'est le moins qu'on puisse dire", a abondé Me Gilles-Jean Portejoie, conseil des époux Gay qui explique que le suspect n'a pas regardé les parties civiles lors de la confrontation ce matin dans le bureau du juge. Les confrontations avec Grégory Gay puis sa femme Stéphanie ont duré près de deux heures. 



12h35 : Jonathann Daval maintient sa version

Les avocats du mari d'Alexia indiquent que la confrontation a été tendue et courtoise pour l'instant. "Tout le monde était très tendu, très angoissé, mais chacun était très correct et s'est exprimé sans s'agresser, sans animosité particulière", a déclaré Me Schwerdorffer. Jonathann Daval et Grégory Gay ont maintenu leurs versions des faits. La confrontation doit reprendre vers 13 heures.

  
    



12h00 : L'attente de Grégory Gay

Le beau-frère d'Alexia a été confronté à Jonathann Daval. Le jeune père de famille est descendu un instant dans la salle d'accueil du palais de justice pour parler avec son père venu le soutenir. Grégory Gay n'a fait aucune déclaration. 



10h50 : La confrontation entre Grégory Gay et Jonathann Daval est terminée

Le face à face dans le bureau du juge aura duré moins d'une heure. A priori, c'est Stéphanie Gay qui va suivre dans le bureau du magistrat. 
 


 

10h40 : Arrivée de Me Jean-Marc Florand, avocat des parents d'Alexia

L'avocat des parents de la jeune femme estime que ce rendez-vous devant le juge est un tournant de l'affaire. Selon lui, il y a une chance sur deux d'obtenir la vérité. "J'espère que Jonathann libérera sa parole et sa conscience, ça lui permettra d'avancer, et pour mes clients de retrouver un peu de paix. Il a aimé sa femme. S'il tient encore à elle, ce qui serait intéressant, c'est qu'il fasse un acte fort et dise la vérité." confie l'avocat vésulien aux nombreux journalistes présents sur place.

 

L'avocat des parents d'Alexia va rejoindre ses clients dans le bureau du juge d'instruction. C'est la première fois qu'Isabelle et Jean-Pierre Fouillot revoient Jonathann Daval depuis ses aveux. / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing
L'avocat des parents d'Alexia va rejoindre ses clients dans le bureau du juge d'instruction. C'est la première fois qu'Isabelle et Jean-Pierre Fouillot revoient Jonathann Daval depuis ses aveux. / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing



10h10 : La famille de Jonathann Daval patiente
 

La mère et le frère de Jonathann Daval patientent pendant l'audience. / © France 3 Franche-Comté : Denis Colle
La mère et le frère de Jonathann Daval patientent pendant l'audience. / © France 3 Franche-Comté : Denis Colle



10h00 : "Pour un procès devant la cour d'assises, il vaut mieux qu'on soit dans la vérité"

A leur arrivée vers 9 heures, les avocats de Jonathann ont dit ne pas craindre cette confrontation à laquelle ils assisteront d'abord en tant que spectateurs expliquent-ils. 
"Que Jonathann Daval maintienne ou change sa version, ça ne nous inquiète pas. L'instruction sert à trouver la vérité... Pour que la décision de la cour d'assises soit la plus juste, il vaut mieux qu'on soit dans la vérité" a déclaré Me Schwerdorffer, l'avocat du mari d'Alexia. 

 

L'interview de Me Schwerdorffer avant la confrontation
Images Denis Colle, Stéphanie Bourgeot


9h45 : le Procureur s'exprimera à l'issue des confrontations

Etienne Manteaux s'exprimera à la fin des quatre confrontations prévues  dans le bureau du magistrat instructeur. 


9h35 : Grégory Gay sera le premier a être confronté à Jonathann Daval

Mis en cause depuis cet été par son beau-frère, Grégory Gay sera le premier à entrer dans le bureau du juge d'instruction. Le juge va poser des questions aux deux parties. Grégory Gay nie toute implication dans la mort de la jeune femme. La confrontation a lieu à sa demande et celle des parents d'Alexia. 


9h20 : "Cette confrontation peut durer deux heures ou toute la journée"

Me Randall Schwerdorffer et Me Ornella Spatafora vont assister Jonathann Daval lors de cette confrontation. "On sait que les parties civiles attendent cette confrontation avec impatience. Elles doivent avoir un nombre de questions à poser à Jonathann Daval" explique à la presse Randall Schwerdorffer. 


9h10 : la famille d'Alexia Daval arrive unie

Isabelle et Jean-Pierre Fouillot sont arrivés au palais de justice, le père d'Alexia entourant d'un bras protecteur son épouse. Stéphanie Gay et Grégory sont accompagnés de leur avocat Me Gilles-Jean Portejoie. Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, n'ont dit mot en pénétrant dans l'enceinte du palais de justice. "On espère que cela fera bouger les lignes", a tout juste déclaré l'avocat Me  Portejoie.

L'interview de Me Portejoie avant la confrontation
Images Denis Colle, Stéphanie Bourgeot



9h00 : la mère de Jonathann Daval est venue soutenir son fils

La mère de Jonathann Daval, Martine Henry est présente au tribunal de Besançon pour soutenir son fils par la pensée. Le frère de Jonathann est là lui aussi. "On est là pour le soutenir par la pensée, par notre présence" a confié sa mère, se disant "stressée" par cette confrontation dans le bureau du juge.  L'ADN de Martine Henry a été retrouvé dans le coffre de la voiture qui aurait servi à transporter le corps d'Alexia. Martine Henry a nié toute implication dans la mort de sa belle-fille.  
 

Martine Henry, mère Jonathann Daval avec les avocats de ce dernier. / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing
Martine Henry, mère Jonathann Daval avec les avocats de ce dernier. / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing


 

8h55 :  Jonathann Daval arrive dans un fourgon aux vitres teintées

Extrait de la prison de Dijon, le mari d'Alexia est arrivé dans une voiture aux vitres teintées. Son visage était dissimulé par les forces de l'ordre. Dans les sous-sols du palais de justice, on devine la silhouette amaigrie du suspect. 



8h30 : la presse attend l'arrivée de Jonathann Daval

La presse régionale et nationale attend l'arrivée de Jonathann Daval / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing
La presse régionale et nationale attend l'arrivée de Jonathann Daval / © France 3 Franche-Comté : Fabienne Le Moing


Leurs regards ne sont pas croisés depuis la fin janvier 2017. Voilà presque un an que Jonathann Daval est en détention après avoir avoué le meurtre de sa femme lors d'une dispute conjugale à leur domicile à Gray-la-Ville en Haute-Saône. 

Depuis un an, l'affaire s'est emballée sur le plan médiatique. Le mari d'Alexia mis en examen pour meurtre sur conjoint accuse depuis cet été son beau-frère et sa belle-famille d'être impliqués dans la mort de la jeune femme.  La semaine dernière, Jonathann Daval a maintenu sa version d'un "complot familial" destiné à couvrir le meurtre dont Grégory Gay serait selon lui l'auteur.

 
Les familles Daval et Fouillot lors des obsèques d'Alexia Daval à Gray en novembre 2017. / © SEBASTIEN BOZON / AFP
Les familles Daval et Fouillot lors des obsèques d'Alexia Daval à Gray en novembre 2017. / © SEBASTIEN BOZON / AFP


Face aux nouvelles accusations de Jonathann Daval, les avocats des parties civiles ont demandé une confrontation avec le suspect. 

"Son discours est invraisemblable, indécent, abject, mais surtout grotesque", s'indigne Me Portejoie avocat de Grégory et Stéphanie Gay. "Tout cela a beaucoup blessé mes clients, mais ils sont aussi très déterminés à ce que rien ne reste dans l'ombre", affirme l'avocat de Grégory et Stéphanie Gay.

 
 

Une confrontation sans doute lourde en émotion 


Du côté de la défense, Me Randall Schwerdorffer l'un des avocats de Jonathann Daval s'attend à "un moment extrêmement tendu, lourd en tensions émotionnelles".


Dans le bureau du juge d'instruction, Rodolphe Uguen-Laithier, la rencontre ne sera pas un face-à-face. Les protagonistes de l'affaire, parties civiles et accusé seront placés côte-à-côte devant le juge d'instruction qui posera les questions en présence des avocats. La journée pourrait être longue. Me Jean-Marc Florand, avocat d'Isabelle et Jean-Pierre Fouillot les parents d'Alexia attend beaucoup de cette confrontation. "Dans un sens ou un autre, ce sera un tournant décisif. Sans doute la dernière occasion de connaître la vérité", a t-il déclaré à la presse régionale. 

Selon une source judiciaire , "l'ensemble des investigations diligentées convergent toutes vers Jonathann Daval", quoi qu'il en dise. Jonathann Daval va devoir s'expliquer sur les accusations qu'il porte contre son beau-frère et sur les derniers éléments apparus dans l'affaire. Des analyses toxicologiques révèlent qu'Alexia Daval avait absorbé un somnifère et un antalgique opiacé. Or, ces médicaments ne cadrent pas avec ses efforts pour avoir un enfant. 


Lire les derniers articles sur l'affaire Alexia Daval
 

Suivez notre direct ALEXIA DAVAL grâce aux tweets de notre journaliste Fabienne Le Moing sur place

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus