Discours de politique générale : votre député a t-il donné sa confiance au Gouvernement ?

Face aux députés réunis à l'Assemblée nationale, le Premier ministre, Jean Castex, a prononcé son discours de politique générale. Les députés ont été invités à exprimer ou non leur confiance par un vote. En Bourgogne, deux députés ont voté contre. Qu'en est-il de votre élu ?
Jean Castex, le Premier ministre s'est présenté devant les députés à l'assemblée nationale
Jean Castex, le Premier ministre s'est présenté devant les députés à l'assemblée nationale © France Télévisions
Jean Castex, le Premier ministre s'est exprimé devant les députés ce mercredi 15 juillet à l'occasion du discours de politique générale. Pendant près d'une heure, il a défini les grandes lignes du programme politique pour les semaines et les mois à venir. Le Premier ministre a également exposé les principales reformes et mesures qu'il souhaite mettre en place avec son gouvernement. Il a notamment été question d'écologie, de relance économique, de décentralisation ou encore de laïcité. Par la suite, les députés ont été invités à exprimer ou non leur confiance, par un vote de " confiance ". Parmi les 565 votants, 345 députés ont voté " pour ", 177 ont voté " contre " 43 ne se sont pas exprimés.

Guillaume Larrivé exprime sa confiance

Député de la 1ere circonscription de l'Yonne, Guillaume Larrivé a exprimé sa confiance en votant " pour ". C'est le seul député du groupe " Les Républicains " à avoir voté ainsi. Le député Icaunais avait déjà voté en faveur du plan de déconfinement, se démarquant, déjà, ainsi de bon nombre de députés de sa famille politique.

Avant le dernier remaniement, son nom était revenu avec insistance dans la liste des potentielles recrues du Gouvernement, comme Ministre ou Secrétaire d'Etat. L'élu se disait " en réflexion " : " Pendant la crise, j’ai essayé d’être un député libre et responsable. J’ai voté en conscience ce qui me paraissait nécessaire. Cela m’a amené à approuver les choix d’Édouard Philippe " avait-il expliqué à nos confrères de l’Yonne Républicaine.
 

Toujours parmi les " pour ",  Michèle Crouzet a voté sa confiance au gouvernement malgré son départ du parti présidentiel en septembre dernier. Élue député sous la bannière "La République En Marche ! " en 2017, elle a vu la commission nationale d'investiture du parti lui refuser l'investiture pour les élections municipales à Sens, au profit de Claude Vivier Le Got. Michèle Crouzet avait alors présenté une candidature dissidente. Les deux femmes avaient été éliminées dès le soir du premier tour, faisant respectivement 9,13% pour la dissidente et 7,06 % pour la candidate investie par le parti présidentiel. 

Tous les autres députés membres de la majorité présidentielle ont accordé leur confiance au Gouvernement. 

Trois abstentions, deux votes " contre "

Également élue sous la bannière LREM en 2017, Yolaine de Courson a rejoint le nouveau groupe parlementaire " Écologie Démocratie Solidarité " lors de sa création en mai dernier. Face au discours de politique générale, la député de Côte-d'Or a decidé de s'abstenir.
Au moment de quitter le groupe majoritaire, elle nous avait expliqué son choix : Quand on a un groupe aussi grand [le groupe LREM comptait alors 295 membres], c'est parfois difficile d'avoir l'agilité, la créativité que l'on souhaiterait pour pouvoir porter ces sujets " . Elle avait cependant précisé que ce départ du groupe ne signifiait pas son départ du parti présidentiel.

Comme Yolaine de Corson (EDM), Rémi Delatte (LR) et André Villiers (UDI) se sont abstenus.

Enfin, les deux députés d'opposition, Josiane Corneloup (LR) et Cécile Untermaier (PS) ont décidé de ne pas accorder leur confiance.
 

Le détail des votes des députés bourguignons :


Côte d’Or :
1ere circo. Didier Martin (LREM)                    Pour
2e circo. Rémi Delatte (LR)                              Abstention
3e circo. Fadila Khattabi (LREM)                     Pour
4e circo. Yolaine de Courson (EDM)                Abstention
5e circo. Didier Paris (LREM)                          Pour

Nièvre :
1ere circo. Perrine Goulet (LREM)                  Pour
2e circo. Patrice Perrot (LREM)                       Pour

Saône-et-Loire :
1ere circo. Benjamin Dirx (LREM)                  Pour
2e circo. Josianne Corneloup (LR)                   Contre
3e circo. Remy Rebeyrotte (LREM)                 Pour
4e circo. Cécile Untermaier (PS)                      Contre
5e circo Raphael Gauvain (LREM)                   Pour

Yonne :
1ere circo. Guillaume Larrivé (LR)                   Pour
2e circo. André Villiers (UDI)                           Abstention
3e circo. Michèle Crouzet (LREM)                   Pour
 

L'opposition gagne du terrain

En juillet 2017, pour sa première déclaration de politique générale, Edouard Philippe avait recueilli 370 voix positives, puis 363 en juin 2019 pour la seconde. Entre temps, les votes "contre" avaient fortement progressé, passant de 67 à 163. Le vote du mercredi 15 juillet 2020 confirme cette tendance. Si la majorité reste nettement supérieure, elle continue de chuter. L'opposition, quant à elle, continue de gagner du terrain.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique société