Plan de déconfinement : comment a voté votre député ?

En raison des mesures de distanciation sociale, seuls 75 députés étaient présents ce 28 avril . Les autres ont voté par procuration. / © Assemblée Nationale
En raison des mesures de distanciation sociale, seuls 75 députés étaient présents ce 28 avril . Les autres ont voté par procuration. / © Assemblée Nationale

Ce mardi 28 avril en soirée, le plan de déconfinement progressif présenté par le Premier ministre a été largement adopté à l’Assemblée Nationale. Plusieurs députés ont choisi de s'affranchir des consignes de leurs groupes poliques. Alors comment ont voté les parlementaires bourguignons ? 
 

Par Sébastien Letard

Dans la soirée ce mardi 28 avril, le texte a été largement approuvé à l’Assemblée Nationale. Ce n'est pas une surprise compte tenu de la large majorité dont dispose "En Marche" dans l'hémicycle. 368 députés ont voté pour. 100 ont voté contre et 103 se sont abstenus. Mais pour ce scrutin, la plupart des groupes politiques n’ont pas été unanime et le détail du scrutin réserve quelques surprises.
 

Les députés marcheurs de Bourgogne ont voté "pour" à une exception

La très large majorité des députés LREM ont approuvé le plan du gouvernement. C’est le cas en Côte d’Or de Didier Martin, Fadila Khattabi ou Yolaine de Courson, de même que pour la député de l’Yonne, Michèle Crouzet, où les trois députés marcheurs de Saône-et-Loire.

Parmi les députés de la majorité dans la région, seule la députée de la Nièvre, Perrine Goulet s’est distinguée en choisissant de s’abstenir.
 

Dans l’opposition, Guillaume Larrivé approuve le texte

A l’inverse, dans l’Yonne, le député LR Guillaume Larrivé, habituellement très critique sur l’action du gouvernement, a cette fois choisi d’approuver le plan gouvernemental. A l’échelle nationale, ils ne sont que 11 sur les 104 députés Les Républicains à avoir fait de même.

Sur les réseaux sociaux, Guillaume Larrivé a justifié ce choix dans une situation "complexe et sans solution magique". "L’orientation globale présentée par Edouard Philippe va dans le bon sens : en conscience, je l’approuverai par mon vote. C’est ensemble, comme le veulent les Français, que nous surmonterons progressivement l’épreuve."
 

Des abstentions mais pas de vote "contre" 

En Bourgogne, les 3 autres députés qui n’appartiennent pas à la majorité ont tous choisi de s’abstenir à l’image de Rémy Delatte (LR) en Côte d’Or ou Josianne Corneloup (LR) et Cécile Untermaïer (PS) en Saône-et-Loire.

Dans un communiqué, Cécile Untermaïer juge les propos d'Edouard Philippe "trop évasifs pour les maires" et "trop courts s’agissant des restaurants, bars et cafés". Par ailleurs, la députée socialiste critique regrette "l’appel au volontariat s'agissant du retour à l'école". "Je ne comprends pas que dans les départements qui seraient classés en rouge, à raison d’une circulation active du virus, on puisse envisager la réouverture des écoles maternelles et primaires, alors que cela ne serait pas le cas pour les collèges et les lycées…" Elle précise ne pas avoir coté "contre" en raison du retrait du report de "l’application de traçage « Stop Covid »".

Par conséquent, aucun des députés bourguignons n’a voté contre le plan de déconfinement présenté par le Premier ministre.
 

Découvrez sur la carte le vote des députés bourguignons

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus