Accident mortel d'un jet ski de la SNSM à Bavans en 2018 : la justice condamne quatre personnes dont la SNSM

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Rebouh

La collision entre un zodiac et un jet ski avait fait un mort sur le Doubs, en mars 2018, sur la commune de Bavans. Il s'agissait d'un formateur de 27 ans originaire de Bourgogne. Le tribunal de Besançon a rendu son jugement vendredi après-midi. Quatre condamnations ont été prononcées. Détails.

L'accident avait provoqué l'émoi, en mars 2018. Lors d'un exercice d'entraînement dispensé par la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) à Bavans, non loin de Montbéliard, un bateau zodiaque et un jet-ski étaient entrés en collision. 

Vincent Revelin était l’un des deux formateurs qui encadrait cet exercice de sauvetage. Il avait 27 ans et était originaire de la Nièvre. En arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours le jeune homme n'avait pas pu être réanimé.

Deux jeunes filles avaient également été blessées. Une enquête avait été ouverte pour connaître les circonstances de cet accident, extrêmement rare dans le milieu du secourisme.  La justice avait pour mission de définir les responsabilités dans ce drame. Elles sont officiellement communes. Le tribunal de Besançon a condamné la SNSM, en sa qualité de personne morale, pour homicide et blessures involontaires avec une amende avec sursis d'un montant de 100 000 €. Le parquet n'avait pourtant requis aucune charge contre l'association.

Le directeur de l’antenne locale de l’association SNSM écope quant à lui de 12 mois de prison avec sursis. Le pilote débutant du jet-ski et son jeune instructeur, eux, ont été condamnés à 4 et 6 mois de prison avec sursis. Ils peuvent faire appel de cette décision. 

"La famille estime que la justice est passée", a expliqué maître Dorothée Bisaccia-Bernstein, avocat de la famille de la victime, à nos confrères de France Bleu Besançon.