Auguste Baud-Bovy, peintre de la montagne et ami de Courbet, au musée d'Ornans

Après le grand succès de l'exposition de cet été consacré à "l'origine du monde", le musée d'Ornans met en lumière les toiles d'Auguste Baud-Bovy, peintre suisse qui avait planté son chevalet en montagne. Il était également un admirateur et ami de Gustave Courbet. 

Auguste Baud-Bovy, berger des Hautes Alpes
Auguste Baud-Bovy, berger des Hautes Alpes
Auguste Baud Bovy est un peintre suisse très peu connu en France. Né à Genève en 1848, il commence sa carrière par des portraits de membres de sa famille. Une peinture plutôt académique qui va laisser peu à peu la place à une certaine revendication sociale.


Peintre des gens du peuple et de la montagne 

En effet, le peintre va aussi s'intéresser aux gens du peuple. Il fera ainsi le portrait de "la mere Bolay", blanchisseuse aux traits creusés par le labeur. 
Mais les principales figures de son oeuvre seront les bergers des Alpes Bernoises. L'homme vivait au coeur de la montagne, où il avait posé son chevalet pour représenter l'harmonie entre l'homme et la nature. 

Au delà de ses activités de peintre, Auguste Baud-Bovy viendra en aide dès 1871 aux réfugiés français de la Commune. Il les accueillera à Genève, parmi eux: Gustave Courbet.

Atteint de tuberculose, il meurt à l'âge de 51 ans. 

L'exposition qui lui est consacrée est à découvrir jusqu'au 20 avril 2015 au Musée Courbet à Ornans. 

durée de la vidéo: 01 min 40
Ornans : une exposition Baud-Bovy

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gustave courbet art culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter