57e Concours de jeunes chefs de Besançon: les dates de présélections bouleversées par la Covid

Ce n'est pas encore un casse-tête, mais cela pourrait le devenir. Le contexte sanitaire actuel contraint l'équipe d'organisation du Concours à reporter une partie des épreuves de présélections de son 57e Concours de direction. Pékin, Montréal et Berlin sont concernées. 

Ben Glassberg
Ben Glassberg © Yves Petit

Test PCR, quarantaines obligatoires, frontières fermées...Difficile de jongler avec les consignes sanitaires quand on organise l'un des plus importants concours de chefs d'orchestre au monde. L'équipe du 57ème Concours International de jeunes chefs de Besançon préfère prendre les devants en décalant de deux mois les dates de sélection à l'étranger et en rajoutant des dates de sélection sur Paris.

Report des présélections à Pékin du 21 au 23 juin 2021, initialement prévues les 24 et 25 avril ;

Report des présélections à Montréal du 27 au 29 juin 2021, initialement prévues les 29 et 30 avril ;

Report des présélections à Berlin du 1er au 4 juillet 2021, initialement prévues du 16 au 19 avril ;

Ajout de deux journées de présélections à Paris les 19 et 23 avril 2021 pour d'éventuels reports des candidats de Pékin, Montréal et Berlin, en complément des dates initiales les 21 et 22 avril.

Les dates de présélections à Besançon, du 3 au 5 mai 2021, restent inchangées.

Pour Adèle Bernengo, la responsable communication du Concours, ces reports sont nécessaires pour permettre un maintien des auditions dans des conditions optimums, le Concours refusant de faire une sélection par vidéo.

"Nous nous donnons du temps pour permettre aux candidats de pouvoir passer les sélections dans de bonnes conditions. Sur les auditions à Pékin, Berlin et Montréal, ce sont près de 140 candidats qui sont inscrits. On compte sur la généralisation des vaccins et sur une amélioration de la situation pour que les auditions puissent se tenir."

L'équipe du concours se donne jusqu'à début juillet pour permettre la sélection d'au moins 15 jeunes chefs. Il faut ensuite, en effet, laisser du temps aux sélectionnés pour prendre leurs billets d'avion et, surtout, pour commencer à répéter les nombreuses oeuvres au programme.

Et si la situation sanitaire ne s'améliore pas, un plan B est déjà à l'étude. "À ce stade, l'organisation de sélections en visio-conférence n'est pas envisagée, mais c'est une ultime possibilité. Nous dépêcherions sur les lieux d'audition des pianistes locaux qui joueraient avec les candidats les oeuvres au programme (Debussy et Beethoven), pour permettre à notre jury de les auditionner par webcam. Mais, heureusement, ce n'est qu'en ultime recours."

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture festival événements sorties et loisirs