• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Armée : la Franche-Comté va t-elle perdre des effectifs ?

C'est à Besançon que sont regroupés les principaux effectifs militaires de la région. Ici la 7ème brigade blindée. / © France 3 Franche-Comté : Archives
C'est à Besançon que sont regroupés les principaux effectifs militaires de la région. Ici la 7ème brigade blindée. / © France 3 Franche-Comté : Archives

24.000 suppressions de postes dans l'armée d'ici 2019. C'est ce que prévoit le livre blanc remis aujourd'hui à François Hollande. Des régiments de la région seront-ils touchés ? Décision à l'automne. 

Par Sophie Courageot

9 à 10.000 militaires en Franche-Comté

L'enjeu est de taille pour notre région. Elle compte une base aérienne à Luxeuil-les-Bains, en Haute-Saône, cinq régiments à Belfort, Bourogne, Valdahon et Besançon.

Dans la capitale franc-comtoise sont également implantés deux états majors, force n°1 et  7ème brigade blindée. Il y a aussi un centre de formation initiale à Valdahon.

Besançon a tout à y perdre. La capitale régionale regroupe la moitié des militaires de la région. 

Que prévoit le livre blanc de la défense ? 

Le Livre blanc de la défense 2013 prévoit 24.000 nouvelles suppressions de postes dans les armées d'ici à 2019. Soit près de 10% des effectifs.

Le document remis à François Hollande maintient les ambitions de la France, "puissance européenne au rayonnement mondial", malgré les contraintes budgétaires. 
Le gouvernement veut faire mieux avec moins d'argent.


Des coupes dans les effectifs depuis 2008

Les réductions d'effectifs se traduiront inévitablement par de nouvelles suppressions d'unités ou de bases militaires sur le territoire national.
En 2008, Nicolas Sarkozy avait programmé la suppression de 54.000 postes sur la période 2008-2015.

Et le calendrier ?

Le Livre blanc n'entre pas dans le détail des coupes et des coups de rabot.
Il fixe les grands axes de la politique de défense. C'est la Loi de programmation militaire (LPM) qui les traduira à l'automne en termes budgétaires.

DMCloud:62839
Le poids des régiments à Belfort
Reportage : Maxime Meuneveaux et Philippe Trzebiatowski



Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus