Cet article date de plus de 4 ans

L'avenir en rose de Mécadécoupe, PME du grand Besançon

Grâce à une enceinte connectée aux grandes qualités acoustiques, la PME de haute précision Mécadécoupe, basée à Chemaudin, voit sa croissance évoluer à grands pas.Il faut dire que l'objet high-tech a été testé et approuvé par Apple, le meilleur allié pour s'ouvrir au marché mondial. 
D. Colle
D. Colle
La petite entreprise de Chemaudin peut voir l'avenir avec le sourire. Mécadécoupe a été choisi parmi 500 candidats par la start-up parisienne Devialet pour fabriquer une enceinte connectée. Si la PME l'a emporté face à ses concurrents, c'est grâce à son savoir-faire, sa main d'oeuvre qualifiée et la bonne réputation de Besançon en matière de travail de précision. 
Comme toutes les autres, l'enceinte connectée baptisée Phantom, fonctionne avec un smart-phone mais elle présente de grandes qualités accoustiques. C'est là son atout principal. Car la petite enceinte a été validée par le géant Apple, véritale clé pour pénétrer le marché mondial.
Commercialisée par Devialet et vendue 1500 € pièce, Phantom est fabriquée à Chemaudin et c'est désormais sur elle que repose la croissance de Mécadécoupe. L'entreprise ne comptait plus que 9 salariés en 2009 après une mauvaise passse et la suppression de 6 postes. Ils sont actuellement 22 et l'effectif devrait être revu à la hausse dans les 2 prochaines années avec 6 embauches prévues en 2017 et autant en 2018. 
La PME, spécialisée dans la mécanique de précision était déjà présente sur les marchés de l'automobile, de l'horlogerie, de la connectique et de l'électronique. Avec cette enceinte sans fil, elle ajoute une nouvelle corde à son arc qui lui assure un avenir en rose. 

durée de la vidéo: 03 min 07
Mode d'emploi : l'avenir en rose de Mécadécoupe

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie technologies sorties et loisirs