Besançon : 2.000 fidèles célèbrent la fin du synode du diocèse de Besançon

© Eric Debief - France Télévisions
© Eric Debief - France Télévisions

Ce dimanche 6 octobre marquait la fin du synode du diocèse de Besançon. Pendant deux ans, les Catholiques ont participé à la réflexion sur la foi et la place de l'église dans la société. 

Par Sophie Courageot

5.700 personnes ont apporté leurs contributions à ce synode dont le thème était "Oser un nouvel élan". Il avait été lancé le 10 décembre 2017, par l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret. C'était le premier synode lancé dans ce diocèse depuis Vatican II (1962-1965). 

L'idée du synode est de donner la parole aux fidèles Durant deux ans, de groupes de scouts, des groupes paroissiaux, des religieux, des diacres ont échangé et réfléchi à des points d’amélioration concrets de la vie de l’Église. Au final, 13 décrets ont été promulgués par l'archevêque Mgr Bouilleret et vont servir de feuille de route pour les prochaines années. Ils ont été distribués sous forme d'un livret ce dimanche aux paroissiens lors d'une cérémonie en la cathédrale Saint-Jean de Besançon.
 


L'occasion d'une grande fête synodale à laquelle étaient conviés tous les catholiques du diocèse. Prévue initialement à Grandfontaine, la fête s'est repliée au sec en la cathédrale bisontine. L'office a été célébré par Mgr Bouilleret en présence de 70 prêtres et près de 2.000 fidèles dans une cathédrale trop petite pour acceuillir tout le monde.
 
Invitation fête synodale diocèse Besançon


Que contiennent ces 13 décrets ? 

  1. S'enraciner dans le Christ en petites communautés fraternelles
  2. Vivre des "Dimanches ensemble"
  3. Mieux comprendre la liturgie domininicale
  4. Participer aux interrogations contemporaines
  5. Vivre en Eglise avec les personnes divorcées-remariées
  6. Faire route avec les personnes homosexuelles
  7. Vivre un rassemblement diocésain annuel avec les 13-25 ans
  8. Faire des propositions concrètes aux jeunes
  9. Identifier la ou les églises phares des paroisses
  10. Developper une pastoralede doyenné
  11. Apprendre à acceuillir
  12. Faire circuler l'information
  13. Articuler les établissements catholiques et les communautés paroissiales
 
© Eric Debief - France Télévisions
© Eric Debief - France Télévisions



"Les communautés doivent devenir plus fraternelles"

Interviewé par France 3 Franche-Comté, Mgr Bouilleret attend de ce synode une plus grande ouverture de l'Eglise. "Parmi les messages que l'on souhaite passer, il faut que vos communautés deviennent plus fraternelles. Il y a ce souffle de la joie de se retrouver ensemble, de développer sa proximité avec le Christ mais bien sûr d'être ouvert aux personnes qui se sentent en marge de la vie écclésiale, comme les divorcés-remariés, les homosexuels. Il y a ce souhait que nous puissions aller à la rencontre de chacun et que ces personnes soient bien accueillies" a expliqué l'archevêque de Besançon. 

Sur les questions de société comme la PMA, la procréation médicalement assistée, l'archevêque estime que la position de l'église n'est pas archaïque. "N'est-on pas en train d'entrer dans la fabrication de l'humain ? Ces questions là, nous les posons. C'est bien que dans cette société contemporaine, une institution pose ces questions qui parfois peuvent déranger" a explique Mgr Jean-Luc Bouilleret. 

Regardez notre reportage
La fin du synode du diocèse de Besançon
C'est un dimanche à marquer d'une pierre blanche pour les fidèles catholiques du diocèse qui après deux ans d'échanges et de débat ont enfin pu découvrir le compte-rendu de leur travail, L'archevêque a dévoilé treize décrets lors d'une messe de grande envergure, une première pour le diocèse depuis la profonde transformation de l'Eglise dans les années 60. Reportage Catherine Eme-Ziri, Eric Debief avec Marie-Noëlle et Benoit Striby Marie-Cécile Striby Isabelle Morel Théologienne

Sur le même sujet

Les + Lus