Besançon : accusé de violences conjugales récurrentes, il est en prison jusqu'à son procès

Une Bisontine de 50 ans, victime de violences de la part de son concubin, a porté plainte. L'homme, âgé de 38 ans, a été arrêté mais pas jugé, à cause de la grève des avocats. Il attend ce soir en prison son procès fixé au 25 mars.
© Pixabay
Une femme de 50 ans a accueilli, chez elle, un homme âgé de 38 ans il y a quelques semaines. L'enfer a alors commencé. Elle a été victime d'épisodes violents récurrents : menaces avec couteau, tentative d'étouffement. Elle a même été retenue dans son appartement, situé dans le quartier de Palente, contre son gré.

Elle a porté plainte samedi, 22 février, après une crice de violence ayant entraîné une ITT de 4 jours. 
Les policiers ont aussitôt arrêté le concubin violent au domicile de la dame. Il a été déféré au tribunal judicaire. Il devait comparaître immédiatement aujourd'hui, lundi 24 février, à 14 heures. Mais la grève des avocats a reporté son procès jusqu'au 25 mars.

D'ici là, il devra attendre à la maison d'arrêt de Besançon où il a été conduit cet après-midi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société violence conjugale