Besançon : affiche antisémite dans la manifestation des anti-pass sanitaires, la Licra porte plainte

Des manifestations sont organisées le samedi pour protester contre le pass sanitaire. Certains débordements se sont produits, tels journalistes pris à partie ou affiches antisémites. La Licra porte plainte pour "provocation à la haine." pour cette affiche antisémite du samedi 14 août à Besançon.

Depuis un mois, tous les samedis, des manifestants défilent dans les principales villes de notre région et de France. Ils rejettent avec virulence le pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour certaines professions, comme les personnels des hôpitaux. Certains débordements se sont produits ; heurts avec les forces de l'ordre, journalistes invectivés ou molestés, affiches antisémites...

Le samedi 14 août, une pancarte accusant les juifs de vouloir éliminer les "non-juifs", les goyims, a été exhibée pendant la manifestation à Besançon. Suite à cette pancarte antisémite, la Licra de Besançon Franche-Comté a déposé plainte au commissariat de police pour « provocation à la haine ou à la violence en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique. »

Dans son communiqué, la Licra dénonce : « La crise sanitaire que nous traversons génère des comportements dont certains, sciemment, mettent en danger la cohésion républicaine en affichant, exprimant ouvertement des propos antisémites, en utilisant les plus vieilles et immondes accusations contre les juifs désignés comme ceux qui aspirent à éliminer tous les non-juifs comme cette pancarte brandie le 14 Août à Besançon… »

Elle en appelle également « aux autorités locales et nationales pour exiger des organisateurs des dites manifestations de prendre les mesures nécessaires pour en exclure les vecteurs de racismes et d’antisémitisme et d’interdire ces manifestations si les organisateurs ne se plient pas à cette injonction. »

Des manifestants tentent d'exclure des "néonazis"

En revanche, elle félicite « ceux, nombreux, qui dans la manifestation bisontine du 14 août  se sont vivement opposés à la présence au sein du cortège d’individus portant des pancartes clairement antisémites. »

Voici ce qui s’est passé justement le samedi 14 août à Besançon. Le manifestant qui brandissait cette pancarte antisémite était entouré par quelques individus. Un certain «Norbert », bien connu dans les milieux d’extrême gauche, est intervenu pour leur demander de quitter le cortège. Une injonction reprise par de nombreux manifestants… C’est sur le site de Radio Bip de Besançon que l'intervention de « Norbert » peut être vue.

Suite à la plainte de la Licra, la police de Besançon a ouvert une enquête afin d'identifier l'individu qui brandissait cette pancarte le samedi 14 août.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation antisémitisme société vaccins - covid-19 santé