Besançon : « Bez’dansons », quand la danse habite les rues bisontines

Depuis le 4 janvier 2021, le collectif Porte Avions a lancé « Bez’dansons », un projet de vidéos de danse réalisé avec le Studio M, dans la ville de Besançon.

© Christophe Roy

Vous les avez sans doute croisés, sillonnant les allées tortueuses, en quête d’un lieu où inscrire leurs pas. Vous les avez peut-être aperçus, par-ci, par-là, virevoltant parfois, se déhanchant souvent, au fil de la musique. Vous pourrez les voir danser dans les lieux emblématiques de la ville grâce aux vidéos, qu’elles et ils postent sur les réseaux sociaux. Elles et ils, ce sont les danseurs de Porte Avions, un collectif d'une vingtaine d'artistes bisontins.

« C'est une idée qui me trottait dans la tête depuis le premier confinement », raconte Christophe Roy, alias « Mesh ». A force de regarder des vidéos rediffusées, ou retransmises en direct, l’unique vidéaste de Porte Avions a lui aussi eu envie de mettre en scène des danseurs et des danseuses dans Besançon. Pour Christophe Roy, l’ambition est de « donner de la visibilité aux artistes, en ces temps compliqués ».

Bez’dansons #1

Un travail de l'instant

Le projet « Bez’dansons » s’étalera jusqu’en avril. Publiées les lundis et jeudis, les vidéos courtes, d’une à deux minutes, prendront toute place dans des lieux emblématiques de la ville, des « endroits très reconnaissables ». Chaque danseur choisit son emplacement. Comme l’explique Mesh, « tout est une histoire de ressentis : les danseurs improvisent une chorégraphie et les vidéastes suivent leur mouvement pour réaliser le clip ».

Le tournage a commencé à la fin du deuxième confinement. Le collectif de danseurs voulait profiter de la crise sanitaire pour filmer des rues vides. « Mais il y avait quand même du monde ! », s’exclame le vidéaste. Un travail de l’instant, et une danse entre quelques passants. Chaque clip a été réalisé en une seule prise.

Quelques tournages sont encore prévus pour compléter la série. Si Bez'dansons est déjà lancé, le vidéaste confie qu'il pourrait être amené à évoluer. Pourquoi pas des clips dans des lieux clos comme des musées, ou encore des échanges artistiques entre danseurs et musiciens.

Bez'dansons est l’un des premiers projets portés par le collectif Porte Avions. La vingtaine de danseurs, presque exclusivement bisontins, a choisi de se rassembler l’année dernière pour travailler sur une entité commune,  créer des événements autour de la danse hip hop et contemporaine. Christophe Roy le précise : « Porte Avions, c’était d’abord un nom pour rigoler, mais qui s’est très vite révélé fédérateur. Comme un support des individualités. »

Bez’dansons #3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
danse culture