Besançon : "Les Bisons Teints" ou quand la jeunesse se mobilise pour soutenir les plus démunis

Un jeune collectif d'étudiants fait parler de lui du côté de Besançon, en organisant des collectes thématiques solidaires. La dernière en date débute le 20 juin et a été baptisée "l’opération Cartables Solidaires". Détails.
Une dizaine de jeunes bisontins ont lancé le collectif solidaire "Les Bisons Teints".
Une dizaine de jeunes bisontins ont lancé le collectif solidaire "Les Bisons Teints". © Les Bisons Teints

Ils s'appellent Nathan, Arthur, Benjamin, Luther, Léo, Agathe, Julie et Néna. Ils ont entre 14 et 23 ans et souhaitent développer la solidarité et l'entraide à Besançon. Ils ont créé le collectif "Les Bisons Teints" en décembre 2019.

En janvier 2020, ils lançaient leur première collecte de vêtements chauds dans la capitale comtoise, aux profits des demandeurs d'asile. Un vrai succès qui leur a donné envie de continuer l'aventure.

"On se rend compte de la chance qu'on a de vivre les vies qu'on a. Le pari c'est de prouver qu'on peut agir sans nécessairement avoir besoin d'argent. On voulait montrer que sans rien, on pouvait faire quelque chose quand même. Le premier événement a super bien marché" nous explique Néna, tout en précisant que le collectif est totalement autonome financièrement. 
 

Une 3ème collecte pour les familles en difficulté
 

Après le succès de la première opération, "Les Bisons Teints" prennent des forces et enchaînent en mars à l'occasion de la journée des droits des femmes, avec une collecte de produits d'hygiène féminine et menstruelle pour les femmes SDF. Là encore, les habitants répondent présents en déposant de nombreux paquets de protections hygiéniques dans différents lieux, notamment dans des bars du centre-ville. 

Leur prochaine collecte solidaire aura lieu du 20 juin au 31 juillet dans différents commerces bisontins comme le magasin Slide Box, La Stuwa, Le Vrac, Les Bains Douches, le café-restaurant associatif Le Pixel, Öst Café ou encore la maison de quartier de Planoise.

Elle a pour but de récupérer des fournitures scolaires dédiées aux foyers aux revenus modestes, afin de lutter contre les inégalités scolaires. Les fournitures récupérées seront distribuées courant août aux familles dans le besoin. 

Le tout récent collectif utilise évidemment les réseaux sociaux pour lancer ses collectes et se faire connaître mais aussi pour sensibiliser les jeunes générations à la notion de solidarité. "Les réseaux restent un moyen de communiquer aussi avec les plus jeunes. Si dans leur fil Instagram ils peuvent connaître le coût des produits d'hygiène menstruelles pour une femme en France, par exemple, ça peut être bien" conclut Néna.

Pour suivre les actions du collectif "Les Bisons Teints", c'est par ici
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société économie jeunesse famille