Besançon : une cagnotte mise en ligne pour aider le propriétaire aux 39 chats

L'association bisontine Au bonheur des chats libres lance un appel aux dons pour aider le propriétaire aux 39 chats à Besançon. Jacques D'henry est mis en demeure par la préfecture de stériliser et d'identifier ses animaux. Précisions.
Au téléphone, son émotion est perceptible. "J'ai été très touchée par cette histoire. Ce monsieur a été victime d'une injustice, ça me révolte. J'ai donc voulu l'aider", raconte Josette Chavanne, présidente d'Au bonheur des chats libres. L'association bisontine vient de lancer une cagnotte en ligne via la plate-forme Gofundme pour venir en aide à Jacques D'henry, accusé par la SPA de mauvais traitements sur ses quelque quarante chats dans sa maison et son jardin de la Chapelle des Buis à Besançon.

Aucune maltraitance selon les experts

Fin juillet, l'antenne locale de la SPA avait attiré l'attention sur le septuagénaire qui conservait chez lui, dans un congélateur, une soixantaine de cadavres de chats, avec chacun un petit mot. L'homme, qui contestait toute forme de maltraitance, a expliqué que "comme il ne savait pas quoi faire des chats morts, il les a congelés". Jeudi 6 août, une évaluation sanitaire menée par une équipe de vétérinaires diligentée par la préfecture du Doubs a estimé que le propriétaire, qui possède toujours 39 chats parqués dans le jardin, "n'avait pas commis de faute de nature à lui retirer ses félins."

Des frais importants pour le septuagénaire

"La vraie difficulté, c'est la gestion de la densité" des animaux, selon l'autorité sanitaire. Aucune pratique illégale n'ayant été constatée, les autorités ont donc décidé de lui laisser la garde des chats tout en lui imposant deux obligations : améliorer l'hygiène et la désinfection des cages dans un premier temps et assurer la stérilisation et l'identification de ses bêtes dans un second temps.

"D'après ce que j'ai pu comprendre, il n'a pas de grands moyens financiers", insiste Josette Chavanne. L'association espère donc récolter une somme qui avoisine les 4 000 euros pour couvrir les frais de vétérinaire. "Si on peut lui apporter aussi notre aide pour nettoyer son parc, ça sera avec plaisir", ajoute-t-elle. L'association précise qu'en plus de la cagnotte en ligne, il est possible d'envoyer des chèques à son adresse postale : Au Bonheur des Chats Libres, BP 61352, 25006 Besançon Cedex. 

Retour sur l'affaire avec ce reportage de Stéphanie Bourgeot, Florence Petit, Rémi Bolard et Stéphanie Chevallier :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature santé société