Besançon : des citoyens s'opposent à l'ouverture de l'hypermarché Géant Casino sans caissières, et le dimanche

Une trentaine de personnes se sont rassemblées ce dimanche 12 janvier 2020 devant le magasin de Besançon (Doubs). Ils dénoncent les ouvertures les dimanches, jours fériés, mais aussi les caisses automatiques. 

Une action citoyenne pour protester contre l'ouverture de Géant Casino le dimanche, les jours fériés, parfois sans hôtesses de caisse.
Une action citoyenne pour protester contre l'ouverture de Géant Casino le dimanche, les jours fériés, parfois sans hôtesses de caisse. © Laurent Brocard - France Télévisions
Le 25 décembre et le jour de l'an, le Géant Casino de Besançon était ouvert comme 117 autres supermarchés et hypermarchés Casino en France. Sans personnel, avec uniquement quelques vigiles et des caisses automatiques. Le magasin Casino du quartier de Saint-Ferjeux ouvre lui aussi la nuit jusqu'à minuit sans personnels de caisses. 

Un scénario qui inquiète à Besançon, un collectif de citoyens était présent ce dimanche matin devant l'enseigne pour informer les clients.
Ce dimanche matin, l'ouverture du magasin s'est faite avec des caissières. Mais de 13 h à 21h aujourd'hui à Besançon, en nocturne, ou les jours fériés, ce n'est plus le cas dans une centaine de magasins du groupe Casino.

Selon Jean Pastor, délégué central Casino, le groupe pourrait supprimer 30% de  postes de caissières avec la généralisation des caisses automatiques. 
 
Informer les consommateurs et défendre l'emploi des hôtesses de caisse.
Informer les consommateurs et défendre l'emploi des hôtesses de caisse. © Laurent Brocard - France Télévisions

 

"Imaginer des magasins sans caissières, c'est inaceptable"



"La loi travail permet de rémunérer le travail du dimanche, comme le travail de la semaine. Cela implique que les employés sacrifient leur vie de famille et ne sont pas payés plus" dénonce Nathalie Faivre, enseignante membre du SNES-FSU. "Imaginer des magasins sans caissières, c'est inaceptable" dit-il. Encore plus avec la réforme des retraites qui va demander aux salariés de travailler plus longtemps, ajoute la syndicaliste.

Figure des gilets jaunes à Besançon, Frédéric Vuillaume (FO) était présent ce dimanche 12 janvier à Chateaufarine. "Le problème des caisses automatiques, c'est fait pour supprimer des emplois. Les gens ont besoin de travail" dénonce-t-il face à la volonté de Casino d'ouvrir un peu partout sans personnels. "Le travail le dimanche se banalise. Si les magasins ouvrent le dimanche, les entreprises le feront. Cela dérégularise la société" ajoute Frédéric Vuillaume qui déplore aussi que ces ouvertures des grandes enseignes pénalisent également les petits commerces de proximité. "Nous ne dépenserons pas plus parce que les magasins sont ouverts le dimanche" conclut Nathalie Faivre. 

Aucun salarié de Géant Casino où délégué syndical de l'enseigne n'était présent ce matin lors du rassemblement citoyen devant le magasin.
 
Besançon : action contre les caisses automatiques de Géant Casino
Un mouvement citoyen s'oppose à l'ouverture du Géant Casino de Besançon Chateaufarine sans hôtesses de caisses.
Un mouvement citoyen s'oppose à l'ouverture du Géant Casino de Besançon Chateaufarine sans hôtesses de caisses. © Thierry Chauffour - France Télévisions



Le groupe Casino a fait marche arrière à plusieurs endroits en France


A Saint-Martin-d'Hères, Géant Casino a renoncé à l'ouverture de nuit en semaine. Le magasin était ouvert en nocturne depuis la fin novembre, mais les clients n'ont pas été visiblement au rendez-vous. 
Dans ce magasin en revanche, l’ouverture le dimanche après-midi sans personnels est maintenue indique le Dauphiné Libéré.

Début janvier, Casino renonçait également à ouvrir son hypermarché Géant de Vals-près-le-Puy (Haute-Loire) avec uniquement des caisses automatiques. L'expérimentation débutée mi-décembre a rencontré une vive opposition de l'intersyndicale  CGT, FO, CFDT. Plusieurs manifestations ont eu lieu. Il s'agit d'une "suspension provisoire pour continuer le dialogue avec les délégués syndicaux", a indiqué la direction du groupe stéphanois de distribution.
 

Contrer la vente en ligne 


Pour argumenter sur ces ouvertures le dimanche, la nuit, le groupe Casino met en avant les attentes des consommateurs et la concurrence."Les sites de e-commerce sont accessibles 24H/24. Nous voulons répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, qui restent attachés à leurs magasins physiques", souligne Casino, qui "table sur 700 clients par jour sur chaque magasin".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie