Cet article date de plus de 3 ans

Besançon : un collectif investit un local vacant pour abriter des réfugiés

Depuis trois jours, le collectif SolMiRé, solidarité migrants réfugiés, a réquisitionné et ouvert un accueil de jour rue d'Arènes à Besançon. Il offre de quoi se nourrir et se laver à des réfugiés dans l'attente d'un examen de leur demande d'asile. 

Cet accueil doit offrir un abri et du réconfort aux familles demandeuses d'asile.
Cet accueil doit offrir un abri et du réconfort aux familles demandeuses d'asile. © Louis Duménil
Voilà des mois que le collectif SolMiRé demandait à la ville de Besançon un endroit pour abriter les familles demandeuses d'asile, pour la plupart originaires des Balkans. Il peut s'écouler de longues semaines avant que leur dossier ne soit examiné par la préfecture. Dans l'attente, ces familles ne sont pas expulsables mais elles ne sont pas logées non plus. Elles vivent dans des abris de fortune en plein coeur de Besançon. 

Las de ne pas avoir de réponse, SolMiRé a décidé d'investir un local trouvé vacant rue d'Arènes à Besançon. Les bénévoles fournissent ainsi de quoi cuisiner et se laver à des familles entières. Ils leur apportent un soutien moral et une aide pour les démarches administratives forcément compliquées. 

Le collectif entend rappeler que la loi stipule bien que dans l'attente du dépôt de leur demande d'asile, ces hommes, femmes et enfants doivent avoir accès à des conditions de vie humaine. Il invite tous les habitants à faire vivre ce lieu d'accueil et de convivialité en assurant des permanences, en donnant de l'argent ou en apportant des biens tels que nourriture, produits d'hygiène, couches pour bébé, couvertures, etc.

durée de la vidéo: 01 min 55
Le collectif SolMiRé revendique une protection citoyenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société réfugiés immigration