Besançon : Un distributeur de comté et de saucisses de morteau à la gare Viotte

Publié le
Écrit par Sophie Hienard

Avant de prendre son TGV, et de quitter la Franche-Comté, quoi de mieux qu’un morceau de comté pour rendre son déjeuner plus festif. Tout bien emballés, les fromages et les saucisses de la crèmerie La Rigotte se vendent dans un distributeur automatique à la Gare de Besançon Viotte.

A côté de la machine à boissons, bonbons et chips, se loge un distributeur 100% comtois. Saucisse de morteau, tomme du Jura sans oublier morbier et comté … Les produits de la crèmerie La Rigotte défilent, devant les voyageurs pressés de la Gare de Besançon Viotte.

Une semaine et deux jours que le distributeur est installé. Pascal Martin y va tous les jours, pour observer la machine, et parfois la remplir, en fonction des ventes. « Je prends mon vélo, et j’y passe tous les matins, parfois le soir aussi », énonce le gérant de la crèmerie. Car la gare se trouve à 500 mètres de sa boutique.

 

 

Les mêmes prix qu'au magasin

 

« Une de mes clientes gère l’animation dans la Gare SNCF. Elle m’a proposé l’opération Chef de gare, et c’est comme ça que tout a commencé », raconte joyeusement le patron de la crèmerie. Il cherchait justement un moyen pas trop onéreux de trouver des nouveaux clients. Le distributeur s’adresse aussi bien aux touristes, qu’aux habitués bisontins, ceux qui prennent ce chemin souterrain comme un raccourci. Pascal Martin s’exclame : « Je suis heureux de pouvoir présenter mes produits aux voyageurs ! »

Les prix vont de 6 euros à 20 euros. « Ce sont les mêmes prix qu’au magasin voire même un peu moins cher ! », remarque Pascal Martin. Car pour la mozzarella, le prix varie de quelques centimes. Ainsi, deux emplacements dans le distributeur sont dédiés à des produits de saison.

« Pour l’instant, au niveau des ventes, c’est pas mirobolant, mais c’est pas décevant ! », rigole le patron de la crèmerie. Car la visibilité du distributeur dépend surtout de la circulation des trains. Lorsque le trafic reprendra entièrement, les produits de la crèmerie risquent de rencontrer un très grand succès.

Et comme l'exprime, avec enthousiasme l'humoriste Tanguy Pastureau, sur France Inter : « Ah, le plaisir d’une bonne saucisse en gare de Besançon, à 8h du mat’, dont on se sert pour touiller son café. Ça, c’est la France qu’on aime, tout le monde va kiffer »