Besançon : étudiants et lycéens contre la loi Travail

L'université de Franche-Comté faisait partie de la manifestation de ce matin. Une image de Laurent Brocard, avec Sofian Aissaoui. / © Laurent Brocard et Sofian Aissaoui
L'université de Franche-Comté faisait partie de la manifestation de ce matin. Une image de Laurent Brocard, avec Sofian Aissaoui. / © Laurent Brocard et Sofian Aissaoui

La loi Travail fait son retour devant le Conseil des ministres aujourd'hui. Ce matin, étudiants et lycéens se sont rassemblés Place de la Révolution à Besançon pour demander son retrait.

Par Sofian Aissaoui

Ils étaient environ 300 ce matin à Besançon pour demander le retrait de la loi Travail de la ministre Myriam El Khomri. Alors qu'un jeune de moins de 25 ans sur quatre est au chômage, les lycéens et étudiants ont crié leur peur d'un avenir précaire.

Dans cette nouvelle mouture de la loi Travail, on retrouve notamment la primauté de l’accord d’entreprise. La loi prévoit également un taux de majoration des heures supplémentaires de 10% seulement au lieu des 25% généralement pratiqués. Enfin, concernant les jeunes, le « droit » à la garantie jeunes devrait être généralisé d'ici 2017. Il s’agit d’un accompagnement vers l’emploi et d’une allocation mensuelle de 461 euros pendant un an. Cela concernera les jeunes n’étant ni en emploi, ni en étude, ni en formation.
Louis Bardot, étudiant du syndicat Solidaires
Louis Bardot, étudiant du syndicat Solidaires au micro de Sofian Aissaoui et Laurent Brocard.

 

Sur le même sujet

Les + Lus