• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : Des inscriptions extrémistes sur la mosquée de Saint-Claude

L'entrée de la mosquée de Saint-Claude ce matin / © France 3 Franche-Comté : Hélène Lecomte
L'entrée de la mosquée de Saint-Claude ce matin / © France 3 Franche-Comté : Hélène Lecomte

Elles ont été découvertes ce matin par un passant. Et rapidement effacées. L'enquête est en cours.

Par Sophie Courageot

Les inscriptions à la fois nazies et racistes recouvraient un mur qui longe la mosquée. On pouvait lire notamment "SS", "Vive la France". Il y avait également une croix celtique.

Les mots tagués à la bombe de peinture noire, s'étendaient sur près de deux mètres selon Hervé Tourmente, directeur de cabinet du préfet du Doubs.

Vers 7h, la police a procédé aux constatations. Les services municipaux ont procédé dans la matinée au nettoyage.

En février dernier, une étoile de David avait été découverte taguée sur l'un des piliers du mur d'enceinte de la mosquée Souna, et sur une autre mosquée de Besançon.

Les inscriptions retrouvées ce matin sur le mur longeant le lieu de culte / © Ville de Besançon
Les inscriptions retrouvées ce matin sur le mur longeant le lieu de culte / © Ville de Besançon


Plusieurs mosquées prises pour cibles en France


"Après Cognac, Annecy, Avignon, Libourne, Les Minguettes, plusieurs mosquées ont été prises pour cibles ces derniers temps", a regretté le président de l'Observatoire
contre l'islamophobie, Abdallah Zekri. "On veut pousser un cri d'alerte, ça commence à bien faire", a-t-il ajouté.

Des réactions politiques

Le préfet, Stéphane Fratacci, s'est rendu sur place pour faire part de "la solidarité et du soutien de l'Etat" aux responsables de la mosquée Es Sunna. 
L'élue bisontine chargée des cultes Jacqueline Panier était également présente.

Dans un communiqué, le maire (PS) de Besançon, Jean-Louis Fousseret, a condamné "fermement et sans réserve ces actes inconséquents et absurdes qui visent à diviser et à semer la discorde... Des actes "d'autant plus incompréhensibles que les responsables de cette mosquée véhiculent un discours de tolérance, d'ouverture et de fraternité".


La réaction de l'aumonier de la mosquée
Bouzib Bouhlala, aumonier de l'association de la mosquée de Besancon interviewé par Hélène Lecomte et Franck Menestret








La mosquée du quartier Saint-Claude à Besançon / © Google maps
La mosquée du quartier Saint-Claude à Besançon / © Google maps

 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus