Besançon : le maire Jean-Louis Fousseret fait remplacer l'arrêté “anti-mendicité”

© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

L'arrêté du 3 juillet 2018 pointé du doigt par certains citoyens et élus locaux, pour son caractère discriminant à l'égard des personnes faisant la manche, a été remplacé par le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret. 

Par France 3 Franche-Comté

"Le Maire de Besançon a pris la décision de remplacer l’arrêté du 3 juillet 2018 par un nouvel arrêté dont les objectifs restent inchangés et dans lequel la rédaction doit éviter tout malentendu par rapport aux buts poursuivis" annonce un communiqué diffusé ce vendredi 31 août, en fin d'après-midi, alors qu'une conférence de presse annonçant la création d'un intergroupe au sein de la majorité municipale a eu lieu quelques heures plus tôt.

"Le Maire souhaite par cette modification répondre aux interrogations et aux inquiétudes qui ont pu être exprimées ces dernières semaines et lever ainsi toute ambiguïté" ajoute le communiqué de la mairie, au sujet du texte largement pointé du doigt cet été. Le nouvel arrêté a donc été modifié dans ses termes. Le mot "mendicité", qui apparaissait en premier lieu dans l'article numéro 2, a été supprimé. 

L'article 3 stipule par ailleurs que "les regroupements de plusieurs chiens en stationnement prolongé ou continu sur la voie publique, même accompagnés de leurs maîtres ou tenus en laisse, sont interdis dans les lieux".
 

Le nouvel arrêté dans son intégralité


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus