Besançon : Un escape-game à l’église Notre-Dame sur les traces de l’abbé Boisot

Publié le
Écrit par Sophie Hienard .

Et si vous résolviez des énigmes dans une église ? C’est possible à Besançon, dans la Rue Mégevand, où l’association Le Pacte des Geôliers propose de revenir sur la vie de l’abbé Boisot.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Dans la rue Mégevand, à Besançon, les habitués ne la remarquent même plus. Et pourtant, la bâtisse est grande…immense même. Les briques bleutées mouchètent la façade, et en haut du toit, se dresse une croix. Comme un vestige du passé. Il s’agit de l’Eglise Notre-Dame, un bâtiment religieux construit à partir du XIe siècle. Haute institution catholique au XVIIe siècle, le lieu de culte est depuis désacralisé – aucune cérémonie n’y est alors prodiguée.

« Le testament de Boisot »

Au fond de l’église, la nef est encore présente ; quelques statues et meubles religieux aussi. Le lieu est entretenu, et pourtant désert. 750m² de terrain de jeu que la Ville de Besançon a décidé de mettre à disposition du Pacte des Geôliers, association regroupant tous les organisateurs d’escapes games bisontins. Jusqu’à la Toussaint, il est possible de voyager au 17e siècle, sur les pas de l’abbé Boisot en un peu moins d’une heure.

 

« Notre intrigue s'intéresse davantage à l'histoire de cet érudit, plutôt qu'à sa vie religieuse », précise d'emblée Jérôme Charnay, un des organisateurs de l'escape-game. L’abbé Boisot, de son vrai nom Jean-Baptiste Boisot (1639-1694), était en effet un prêtre et un grand collectionneur de Besançon. Cette figure comtoise est connue pour ses dons de manuscrits et d’ouvrages aux Bénédictins de l’Abbaye Saint-Vincent de Besançon, qui comprend aussi l’Eglise Notre Dame. Et c’est d’ailleurs toute l’intrigue de l’escape game nommé « Le testament de Boisot » : il faut remplir toutes les conditions pour permettre au legs d’avoir lieu.

Un don à l'origine du Musée des Beaux-Arts de Besançon

Les joueurs arrivent donc avec le testament de l'Abbé Boisot en main. « La condition principale, c'était que les documents soient accessibles à tous au moins deux jours par semaine à Besançon », précise le Maître du Jeu. L'Abbé Boisot pourrait être même être à l'origine des musées tels que nous les connaissons aujourd'hui. Jérôme Charnay reprend : « C'est la première collection privée mise à disposition du public. C'est d'ailleurs ce don qui est à l'origine du Musée des Beaux-Arts de Besançon...et même des musées tout courts, car celui de Besançon fait partie des tout-premiers musées de France. »

Certains visiteurs viennent contempler un lieu, jusqu'ici fermé au public, depuis une trentaine d'années. « Il y a évidemment des choses qui ne peuvent être touchées, prévient Jérôme Charnay. Et des salles qui, habituellement, ne se visitent pas, mais qui sont aujourd'hui ouvertes au public...mais je ne vais pas révéler lesquelles pour ne pas gâcher l'intrigue ! » 

Les sessions se réservent sur le site internet du Pacte des Geôliers (https://lepactedesgeoliers.4escape.io/booking). L’intrigue dure 45 minutes, et peut se résoudre à partir de 12 ans. Il faut compter 80 euros pour un groupe entre 3 et 6 personnes.  

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité