Les chats errants pour retisser du lien social ?

Ils sont de plus plus nombreux à errer dans nos villes et nos campagnes après avoir été abandonnés. À Besançon, des bénévoles de l'association Humanis recueillent et soignent des chats errants. L'objectif est aussi de retisser du lien social dans les quartiers, comme à Planoise.

L'idée peut prêter à sourire. Pourtant, elle semble porter ses fruits. Dans le quartier Planoise, l'Humanis soigne, recueille et tente de réguler le nombreux de chats errants en les stérilisant. Il faut dire que chaque année, près de 100 000 chiens et chats sont abandonnés. Les abandons urbains sont de plus en plus nombreux. Les félins sont abandonnés avec peu de scrupules. La SPA de Besançon s'en inquiète et applaudit l'initiative de l'association Humanis. L'idée des bénévoles et de l'association, en plus de venir en aide à ces chats errants est de mener des actions dans les quartiers et d'amener les habitants à se rencontrer, à échanger et mener ensemble des initiatives. En d'autres termes, (re)tisser du lien social.