Colère des agriculteurs. "Qui est responsable ? Nous tous" : l'ancienne ministre de l'Environnement Dominique Voynet défend les écologistes

Alors que la colère des agriculteurs gronde, et face aux accusations politiques, l'ancienne ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, et secrétaire régionale d'Europe Écologie - Les Verts en Franche-Comté, Dominique Voynet défend les positions de son parti.

Alors que le mouvement de colère des agriculteurs continue de prendre de l'ampleur, en Franche-Comté comme dans tout le pays, Dominique Voynet, actuelle secrétaire régionale d'Europe Écologie - Les Verts (EELV) et ancienne ministre de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, s'est exprimée ce 24 janvier. 

Face aux attaques politiques contre les "écologistes", qui les accusent d'être des ennemis du monde paysan, elle répond dans un communiqué envoyé à la presse : "Agriculteurs et écologistes, même combat !". L'ex-ministre de l'Environnement, de 1997 à 2001, pointe du doigt la responsabilité des gouvernements successifs.

Deux exploitations sur trois ont disparu en 40 ans !

Dominique Voynet, secrétaire régionale d'EELV Franche-Comté

Communiqué de presse le 24 janvier

"Les dispositions qui acculent les agriculteurs au désespoir"

Dans ce réquisitoire, Dominique Voynet fustige d'abord la "vocation exportatrice" de l'agriculture française, longtemps voulue par le gouvernement, et les conséquences de ces choix : "année après année, le prix des produits agricoles, sur le marché mondial, a été déconnecté du coût de production". Pour l'ancienne ministre, la situation actuelle des agriculteurs en détresse est le résultat direct d'un mot d'ordre politique : "produire, produire encore, produire toujours plus, en s’agrandissant, en s’équipant, en s’endettant".

L'ancienne députée européenne dénonce le rôle de l'Union européenne et l'influence de la PAC (Politique agricole commune), qui "a accompagné cette dérive. Plus on est gros, plus on produit, plus on est "aidé" ". Elle rappelle au passage que les écologistes n'occupent que 10% des sièges du Parlement européen, et que ce sont les États, et chacun de leurs ministres de l'Agriculture, qui ont le plus de poids dans les décisions de l'Union européenne.

"Qui est responsable ? Nous tous"

Dominique Voynet pose alors la question : "Qui est responsable ? Nous tous, qui avons pris l'habitude d'acheter de produits alimentaires dont l'emballage et le marketing coûtent bien plus cher que le prix payé au paysan". Elle accuse également l'industrie agroalimentaire "et les distributeurs qui se gavent".

La puissante FNSEA, qui défend plus les grandes exploitations du Bassin parisien que les fermes de polyculture-élevage de taille raisonnable du Haut Doubs, du Haut Jura ou de Haute-Saône, et dont beaucoup de représentants siègent à l’Assemblée nationale et au Sénat"

Dominique Voynet, secrétaire régionale d'EELV Franche-Comté

communiqué de presse le 24 janvier

L'ancienne ministre appelle à revoir la PAC, et sa "répartition scandaleuse", en revalorisant fortement le "deuxième pilier", composé de toutes les aides européennes au "développement rural" , au profit, notamment, des maraîchers et de "ceux qui produisent des aliments sains et savoureux sans épuiser les sols".

Elle conclut en intimant les élus qui critiquent les écologistes à "un peu d'humilité, à défaut de repentir et d'excuses".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité