Coronavirus Covid-19 : A Besançon, la rentrée scolaire est repoussée au 18 mai dans les écoles maternelles et primaires

© Franck Castel - maxPPP
© Franck Castel - maxPPP

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon (Doubs) a précisé ce mardi 5 mai la stratégie de déconfinement. Il préfère prendre un peu plus de temps pour évaluer la situation dans les écoles.

Par Sophie Courageot

Les parents d'élèves de Besançon devront encore faire preuve de patience. Pas de rentrée le jeudi 14 mai comme certains l'espéraient. La ville se donne quelques jours de plus pour y voir clair. Si l'objectif est bien celui d'un retour en classe pour les grandes sections de maternelle, les CP et les CM2 en école primaire, il est encore trop tôt pour dire quelle école va pouvoir rouvrir. Des tests ont été menés dans l'école Fourier pour voir ce qui était possible en matière de distanciation sociale et de parcours des enfants.

"Il faut que dans chaque école on puisse s'assurer que toutes les conditions du protocole sanitaire défini par le gouvernement seront assurées. Si une école ne répond pas à ces critères, je ne l'ouvrirai pas" précise Jean-Louis Fousseret qui précise cependant que les enfants qui ne pourraient pas être accueillis dans leur école d'origine, pourront l'être dans d'autres écoles de la  ville.

20 ou 60 % d'élèves seront-ils là à la rentrée de mai, la ville n'en a pas encore une idée précise. Les premiers chiffres suite à une enquête menée auprès des parents devraient être connus mercredi 6 mai. "L'objectif n'est pas de faire de la quantité, mais de la qualité" avec cette reprise de l'école et de protéger la santé de tous, élèves, comme enseignants et personnels, ajoute le maire de Besançon.

Conformément au protocole sanitaire, les enfants seront 15 en primaire, 10 en maternelle. Les cantines seront assurées avec des repas chauds. Les temps périscolaires seront assurés, mais plus en mode garde qu'avec des animations. La mairie étudie également la possibilité d'étaler les horaires des classes pour éviter les queues devant les écoles où les enfants viendront chercher leurs enfants.

Quant aux autres niveaux scolaires en primaires, pour l'heure rien n'est précisé. Les choses pourraient évoluer à compter du 2 juin.

Une aide financière pour les parents d'élèves aux faibles revenus


Le maire de Besançon a également annoncé qu'une aide de 100 euros sera versée à un millier de familles de Besançon dont les enfants étaient scolarisés à la cantine. Ces familles aux faibles revenus bénéficiaient des tarifs de cantine les plus bas en raison de leurs revenus. Elles se retrouvent en difficulté du fait du confinement et des enfants présents le midi au domicile. Un chèque service de 100 euros leur sera versé. Il pourra être dépensé dans les commerces de Besançon pour des achat de denrées alimentaires uniquement. A ce jour, près de 150 commerçants bisontins prendront ces chèques.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus