Coronavirus Covid-19 : chambres à pression négative, comment sont pris en charge les malades à l'hôpital de Belfort ?

Cette chambre des Urgences du CHU d’Amiens est aménagée pour recevoir des cas suspects de Coronavirus. / © Thibault Lambert - maxPPP
Cette chambre des Urgences du CHU d’Amiens est aménagée pour recevoir des cas suspects de Coronavirus. / © Thibault Lambert - maxPPP

23 patients sont pris en charge à Besançon (Doubs) et à Belfort a annoncé jeudi 5 mars l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté. L'hôpital de Trévenans-Nord Franche-Comté a communiqué sur le dispositif mis en place sur son site. 

Par Sophie Courageot

Peu d'informations sur le premier malade hospitalisé au sein de l'l’Hôpital Nord Franche-Comté. Selon l'ARS, il s'agît d'une personne qui a été en contact avec une personne ayant contracté le coronavirus-COVID-19 dans le cadre d’un rassemblement cultuel à l’église évangélique « Portes ouvertes chrétiennes » à Bourtzwiller (Mulhouse) entre le 17 et le 24 février. Selon nos confrères de l'Est Républicain, le malade infecté par le coronavirus serait une femme, une Belfortaine de 48 ans. Selon Damien Meslot, maire de Belfort son état de santé n'inspire pas d'inquiétude.


Des chambres avec sas, sous pression négative


Selon l'hôpital de Belfort, les patients possibles et confirmés positifs au coronavirus COVID19 sont hospitalisé au sein de 4 chambres avec sas, en pression négative. 10 autres chambres ont été équipées en matériel et commencent à accueillir de nouveaux cas potentiels ou confirmés, indique le CH de Trévenans.

Dans d'autres hôpitaux de France, ces chambres sont mises en place. L'air y est filtré.  La pression y est inférieure à celle de l’extérieur. Une façon de s'assurer qu'aucun virus ne sorte de la pièce.
Avant d'entrer dans ces chambres, les personnels s'équipent avec sur-bottes, gants, combinaison imperméable, masques et capuches. Et ils passent par deux sas, où ils restent 10 à 15 minutes, comme l'explique France Bleu dans un hôpital des Alpes-Maritimes


Des consultations dans une zone isolée de l'hôpital de Belfort-Trévenans


A Trévenans, depuis jeudi 4 mars, des consultations de dépistage sont mises en place, dans une zone isolée de l’hôpital. Elles accueillent uniquement des patients orientés par le Centre 15.
Les prélèvements sont effectués sur place et sont envoyés ensuite au CHU de Besançon pour analyses. L'ARS devrait communiquer en fin de journée si de nouveaux cas sont avérés en Bourgogne Franche-Comté. Il y a en avait 19 mercredi 4 mars en fin de journée. Et 285 cas au total en France. 
 


Une cellule de crise pour suivre la situation 


Une  cellule de crise est en place à l'hôpital du Nord Franche-Comté indique le communiqué.  Elle est en lien avec l’ARS de Bourgogne Franche-Comté, et se relaie pour suivre l' évolution de la situation, en particulier en lien avec les contaminations issues du rassemblement évangélique de Mulhouse où une dizaine de personnes ont déjà déclarées la maladie.


Comment sont protégés les médecins et personnels soignants ? 


Un médecin hygiéniste et une équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) encadrent le travail des équipes soignantes et médicales : des consignes de précaution ont été données pour accueillir les patients suspects et confirmés en toute sécurité pour le personnel, indique l'hôpital HNFC.

Les cas porteurs ou suspects du coronavirus étant isolés, leur présence n’impacte pas le fonctionnement de l’hôpital indique le site de Trévenans. Toutes les activités de consultations, d’hospitalisations ou au bloc opératoire se poursuivent. Les visites des malades restent autorisées sauf pour ceux qui sont porteurs du coronavirus.

A Besançon, le CHRU n'a pas souhaité communiquer ce jeudi. Il acceuille officiellement un patient porteur du coronavirus. Une conférence de presse aura lieu vendredi 6 mars dans la matinée à l’agence régionale de santé, à Besançon en présence des préfets du Doubs et du Territoire de Belfort, des directeurs de l’Agence Régionale de Santé et du CHRU.
 

Que faire si vous pensez avoir été contaminé par le coronavirus ?

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans une zone ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :

  • Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent.
  • Evitez tout contact avec votre entourage.
  • Portez un masque (sur prescription médicale).
  • Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus