Coupe de France de Handball: l'ESBF commence par une victoire sur Bourg-de-Péage

Avec deux mi-temps scellées sur le même score de 15 à 12, les bisontines commencent avec la manière cette Coupe de France particulière en raison de la crise sanitaire. Une victoire 30 à 24 qui permet aux joueuses de Raphaëlle Tervel de voir se rapprocher les portes des 8èmes de finale. 

© Franck LALLEMAND/MaxPPP

Avant de parler du match, un point sur cette compétition qui ressemble plus cette année à une épreuve entre clubs professionnels qu'à la célèbre compétition permettant aux amateurs d'espérer bousculer l'ordre établi.

Exceptionnellement, cette édition est réservée aux équipes de Ligue Butagaz Énergie et de Division 2 féminine. Elle débute par une phase de poule avec 5 poules de 5 équipes comprenant les 9 équipes de Ligue Butagaz Énergie non-européennes, et les 16 équipes de D2 féminine. Chaque équipe disputera quatre matches sur cette phase de poule : deux à domicile et deux à l’extérieur.

À noter que les poules sont équilibrées « géographiquement » pour limiter les frais de déplacement Les deux premiers clubs de chacune des cinq poules ainsi que les deux meilleurs troisièmes seront qualifiés pour les seizièmes de finale. Les équipes d’une même poule ne pourront pas se rencontrer à ce stade de la compétition.

Les six vainqueurs participeront aux huitièmes de finale. Les cinq clubs européens de la Ligue Butagaz Énergie intégreront la compétition seulement à partir des quarts de finale, avant le dénouement le samedi 15 mai 2021 à Paris. 

 

C'est bon ? Vous avez compris ? 

Hier-soir, dans un Palais des Sports Ghani Yalouz de Besançon vide, les bisontines auront fait le métier, un peu aidées par des pépins physiques des "Abeilles" (le surnom des joueuses de Bourg-de-Péage) réduisant les drômoises à 12 joueuses, empêchant ainsi de permettre trop de rotations.

Si l'écart n'était que de trois buts à la pause, les bisontines ont enchaîné les coups d'éclat en début de seconde période, menant même 24 à 15 à la 43ème minute. Les deux meilleures marqueuses de la rencontre ? L'Espagnole Lara Gonzales et la danoise Line Uno Jensen, avec six buts chacunes. 

La fin de match aura permis à l'ESBF de faire tourner l'effectif et de donner du temps de jeu à de jeunes joueuses, à l'instar de Léa Cuenot. La jeune pivot positionnée arrière-gauche aura marqué son premier but avec les pros. 

Place au championnat à présent pour Besançon. Avec pour objectif de se maintenir dans les 8 premières à l'issue de la phase aller et ainsi participer aux Play-Offs (oui, là-aussi, la crise de la Covid a changé l'organisation du championnat).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
esbf handball handball sport