Covid-19 : les acteurs locaux de la culture appellent à se rassembler dimanche à Besançon, alors qu'une réunion a lieu

Alors que l'épidémie de Covid-19 ne faibilit pas, les acteurs culturels sont toujours menacés par l'arrêt total de leurs activités. Un rassemblement est prévu ce dimanche à Besançon alors qu'une réunion avec les autorités doit avoir lieu au même moment. Détails. 

Les acteurs de la culture dénoncent les mesures gouvernementales suite à la crise sanitaire liées au Covid-19. (Photo d'archives)
Les acteurs de la culture dénoncent les mesures gouvernementales suite à la crise sanitaire liées au Covid-19. (Photo d'archives) © EMILIE CAYRE/MaxPPP

Les temps sont durs, très durs, pour le monde de la culture, alors que la crise sanitaire ne faiblit pas à l'approche des fêtes de fin d'année. Alors que certains espéraient voir les théâtres, cinéma ou salles de spectacles rouvrir fin décembre, il faudra encore attendre, au moins jusqu'au 7 janvier, pour se rendre dans un lieu culturel. La douche froide est désormais glacée.

La Coordination des Intermittents et Précaires de Franche-Comté annonce la tenue d'une table ronde "organisée en urgence", ce dimanche 20 décembre à 14h à la mairie de Besançon, "avec plusieurs acteurs de la vie culturelle locale". Le préfet Joël Mathurin, la maire de Besançon Anne Vignot et l'ajointe à la culture Aline Chassagne doivent être présents. 

Parallèlement, les intéressés invitent les citoyens soucieux de défendre la culture locale à se rassembler sur la place des droits de l'homme à Besançon, devant la mairie, à 13h30. "Venez nombreux passer votre message avec vos pancartes, banderoles (faites maison) et/ou faire du bruit avec vos instruments !!!" détaillent les organisateurs, dans un communiqué diffusé ce samedi à la presse. 

Des décisions incomprises

Nombreux sont les gérants de lieux culturels, intermittents du spectacle, artistes ou encore comédiens à ne pas comprendre les mesures restrictives imposées depuis de nombreux mois en France, alors que les activités d'autres secteurs sont tolérées, malgré les risques de propagation du coronavirus. "Nous ne comprenons définitivement pas pourquoi il serait plus dangereux d’aller au théâtre, au cinéma, ou au musée, que d’assister à un office religieux ou d’aller faire des achats dans des grandes surfaces !" expliquent les responsables du Centre Dramatique National Besançon Franche-Comté.

"On s’entasse dans le métro et les gares tandis que théâtres et cinémas sont fermés. C’est inique, écœurant et dégoûtant. Quel mépris pour les artistes et les créateurs", avait d'ailleurs tonné Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), à l'annonce des nouvelles mesures détaillées par Jean Castex, le 10 décembre dernier.

"Aucune concertation n'a été menée avec nous: on ne comprend pas cette décision", avait déclaré quant à lui Nicolas Dubourg, président du Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac).

Le 15 décembre, une partie des acteurs de la vie culturelle locale et régionale s'est rassemblée devant la salle de concerts La Rodia à Besançon, avec comme mot d'ordre : "Culture en danger". Malgré les initiatives multiples et les efforts pour se réinventer à l'ère du Covid-19, le milieu culturel souffre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture manifestation économie social idées de sorties sorties et loisirs