Covid-19 : “on veut se rassurer avant Noël”, les pharmacies assaillies par les demandes d’autotests

Publié le Mis à jour le

Le gouvernement, avec l’arrivée du nouveau variant Omicron a incité les Français à se faire tester avant les fêtes de fin d’année. Ruée sur les tests, et parcours du combattant pour trouver les fameux autotests.

Dans cette pharmacie du quartier de Montrapon à Besançon, le téléphone n’arrête pas de sonner. Le carnet de rendez-vous des tests antigéniques est rempli. 30 à 50 tests sont réalisés par jour. Et côté autotests, cette cliente comme d’autres va être déçue, il n’y en a plus. “Il y a des tensions d’approvisionnement sur le marché. On ne peut plus s’en procurer et donc en vendre. On a appelé les fournisseurs et les grossistes, ni l’un, ni l’autre n’ont de stocks” précise Camille Garbuillot, pharmacienne.

Depuis la mi-novembre, l’activité dépistage de cette pharmacie s’est accrue, avec la cinquième vague et son lot de nouvelles contaminations. “Les gens demandent plus les antigéniques, les autotests, on n’en a plus. Les gens viennent se faire tester pour ne pas contaminer la famille. Ils veulent passer de bons moments, et ne pas prendre de risques. Ils veulent se rassurer et rassurer les autres” précise la pharmacienne.

Cette dame vient de subir un test antigénique. Elle aura la réponse rapidement par sms. En cas de contamination, la pharmacienne prendra le temps de rappeler. Pour cette autre cliente, c’est la déception. Plus d’autotests, elle espère en trouver ailleurs. Sa quête risque d’être vaine.

Tests PCR dans les laboratoires

Les tests PCR réputés les plus fiables peuvent être réalisés en laboratoire ou centres de dépistage. Ils sont gratuits pour les personnes vaccinées.

► Où se faire tester, dépister avant les fêtes en Franche-Comté

Les autotests ne seront pas remboursés

L'assurance-maladie ne prendra pas en charge les autotests de dépistage du Covid-19 réalisés durant la période des fêtes, comme cela avait été anticipé par le principal syndicat de pharmaciens.

"L'autotest coûte 5,20 euros. Les PCR, les tests antigéniques sont gratuits (pour les personnes vaccinées), on en fait près d'un million par jour, tous les coûts ont été pris en charge depuis le début par la solidarité nationale", a détaillé le ministre de la Santé le 18 décembre.

En outre l'autotest, bien qu'utile, est "moins fiable" que le test PCR ou antigénique et "n'est pas un totem d'immunité", a ajouté le ministre.

Dépister, vacciner 

Les agences régionales de santé misent sur les tests de dépistage pour freiner tant que possible les contaminations durant les fêtes. Les contaminations pourraient atteindre le nombre de 100.000 par jour en France fin décembre. Emmanuel Macron a de nouveau appelé jeudi les Français à "prendre soin les uns des autres" notamment par des tests ou auto-tests avant de retrouver leurs proches pour les fêtes de fin d'année, face à la 5e vague de Covid-19 et l'arrivée du variant Omicron.


"Bonnes fêtes à tous! À ceux qui auront la joie de se retrouver en famille pour Noël: les gestes barrières, un test préventif pour rassurer, et en cas de symptôme, on s'isole, on alerte. À ceux mobilisés pour soigner, nous protéger: merci. Prenons soin les uns des autres", a écrit dans un tweet le chef de l'Etat, qui passe les fêtes de fin d'année au fort de Brégançon, selon son entourage.

Les personnes vaccinées sont appelées à faire leur dose de rappel dès que le calendrier vaccinal le leur permet.

« Aucun pays ne pourra se sortir de la pandémie à coups de doses de rappel et les rappels ne sont pas un feu vert pour célébrer comme on l’avait prévu », a mis en garde mercredi 22 décembre Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, au cours d’un point de presse à Genève.